KOTIMI

KOTIMI
Exposition de gravures
Du 1er octobre au 31 octobre 2019
Kotimi, à table, 2019

Séances des dédicaces de ses livres aux éditions Rue du Monde :
Les samedi 5, 19 et 26 octobre à partir de 15h

Halle Saint Pierre – à la librairie (entrée libre)

 

Kotimi est née à Tokyo. Elle vit et travaille à Paris. Auteur et illustratrice des livres jeunesse depuis 2016, elle porte un regard amusé sur le monde, les êtres, leur allure ou le fond de leur pensée. Elle dit l’essentiel, comme si ses gris n’étaient là que pour laisser vivre la lumière du papier.

+ d’infos 

Daniel Besace

RENCONTRE / SIGNATURE
Cerbère
Mythologie et fiction
Daniel Besace et Laurence Maidenbaum
A l’occasion de la sortie du
Roman Cerbère de Daniel Besace

Samedi 21 septembre 2019, à 15 heures – entrée libre
Halle Sain Pierre – à l’auditorium

Cerbère (roman)
Editions Riveneuve 

Après un voyage éprouvant qui a amené leur organisme au bord de l’épuisement, cinq astronautes explorent la surface de Mars, dans l’espoir de poser les fondations d’une première colonie. Tout y est désolation et poussière ; même sous serre, les végétaux ont du mal à pousser. Dans cette ambiance d’entre-monde, apparaît soudain l’être qu’ils n’auraient jamais imaginé : un chien énorme et invisible. Le molosse creuse dans leur âme et déterre des souvenirs qu’ils croyaient oubliés à jamais. Sur les pentes du volcan Olympe, il partent à la recherche de leur humanité…

« Une plume sublime et poétique à souhait […] pour cette odyssée qui ne laissera personne indiffèrent ! Un voyage initiatique qui nous fait réfléchir, nous ramène à l’essentiel. »

Devoratrix Libri, Babelio

Notice biographique

Né en 1970 à Brest, Daniel Besace devient mousse à 16 ans et fait le tour du monde comme timonier sur un navire militaire. À 27 ans, il marche de Bayonne à Saint-Malo, expérience racontée dans Océan. En 1998, il fait le tour de la péninsule Ibérique à vélo. Fondateur de la maison d’édition artisanale Carnets-Livres, il a fabriqué 16 000 livres à la main. Cerbère est son second roman après Cachalot publié chez Riveneuve en 2018.

Tobias

Tobias Tebbe
Selfquest
Exposition du 1er au 30 septembre 2019

 

Tobias Tebbe est un artiste néerlandais résidant à Arnhem. Son travail est basé sur des calculs qui se rapportent à son identité personnelle. Son travail varie de la peinture, de la céramique et des ustensiles à une série de dessins. Les séries de dessins sont son occupation actuelle et font partie du livre Selfquest.

Selfquest est conçu et publié en collaboration avec René Munneke. Le livre est réalisé en collaboration avec l’artiste et fait désormais partie de son travail. La couverture et les couleurs du livre déchiffrent une partie importante de l’œuvre de Tobias.

Plus de travail de Tobias Tebbe sur :
www.dutch-democratic-republic.com

Bertrand Lacy

BERTRAND LACY
Exposition du 8 au 31 juillet 2019
Halle Saint Pierre – à la librairie


Notice biographique

Né en 1957 Après des études de musique et d’arts plastiques, Bertrand Lacy se dirige vers la profession de comédien. Il rentre à l’école de La rue Blanche – ENSATT.
Et commence sa carrière au théâtre (notamment à la Comédie Française), puis au cinéma et dans de nombreuses productions télévisuelles. Néanmoins, le démon de la Peinture ne l’abandonne pas, bien au contraire ; il commence par acheter et collectionner la peinture des autres… puis il y a une quinzaine d’années il décide de s’y mettre lui-même.

En 2009, il rencontre un éditeur qui se penche sur son travail et lui propose l’édition d’un petit livre qui regroupe ses pensées et humeurs, illustrées par ses dessins et peintures (« Brouillon de lune » – Editions Altamira).

Après des années passées à mélanger pâtes, peintures, produits et objets divers, collés, entremêlées les uns aux autres, Bertrand Lacy ne se consacre plus qu’au dessin et à la peinture. A travers son travail plastique, il cherche ses résonances intérieures, charnelles et mémorielles… « Enfant, j’avais des souvenirs intra-utérins ; souvenirs à la fois visuels et qui s’accompagnaient également de sons et de senteurs très particulières… ces souvenirs me parvenaient toujours au moment de m’endormir. Des sensations très fortes, envoûtantes… Elles ont disparu, hélas, vers l’âge de 25 ans. J’essaie par mon travail de les retrouver, de les faire revivre, en quelque sorte… à travers une introspection toute intérieure, organique et végétale. »

*

Expositions personnelles : – Oct. 2007 « Galerie des 3 frères » à Paris – Mai 2008
« Galerie Laurent Potier » à Vendôme – Mars 2009
« Galerie des 3 frères » à Paris – Mai 2009
« Galerie de la Halle Saint Pierre » à Paris – Mai 2010
« Galerie des 3 frères » à Paris – Mars/Avril 2015
« Librairie de la Halle Saint Pierre » à Paris

Expositions Collectives : – Mai 2006 « Un festival dans mon jardin » à Touvaux-Boigneville – Juin 2006 « Festival des Murs à Pêches » à Montreuil/Seine – Nov. 2006 « Festival d’Anvers aux Abbesses » à Paris – Fev. 2007 « Salon de Samoreau » (1er prix de la Ville de Samoreau) – Juin 2009 « Festival d’Art Singulier » à Miermaigne – Juin/Sept. 2009 « Galerie de Jakez » à Pont-Aven – Oct. 2009 « Biennale Hors-les-normes» à Lyon – Fev. 2010 « Galerie de la Halle St Pierre » à Paris – Juin 2010 « Festival Arts-en-Seine » à St-Aubin-lès-Elbeufs – Juillet/septembre 2010 « Galerie Tralala » à Maillezais – Avril 2011 « Galerie des 3 frères » à Paris – Oct. 2011 « Galerie Schachmann » à Paris – Avril 2014 « Galerie des 3 frères » à Paris – Mars/Juillet 2018 « Le génie des Modestes » Maison de l’Abbé-Pierre.

En permanence : Depuis 2009 « Galerie de Jakez » à Pont-Aven

*

Sa pièce « L’homme sans vagin » a été éditée en décembre 2018 aux Editions L’Harmattan (Voir Librairie de la Halle Saint Pierre…).

*

Contact : Tel : 06 82 33 22 94 Mail : lacy@neuf.fr Site : http://www.lagaleriedebertrand.blogspot.fr

Namithalie Mendès

Namithalie Mendès
Exposition du 1er au 30 juin 2019

Halle Saint Pierre – à la Librairie
entrée libre

Namithalie MENDES est née le 15 novembre 1994  à Meulan-en-Yvelines.
Elle vit avec ses parents à Bobigny.
Passionnée depuis toujours par le dessin, elle élabore ses premières esquisses à l’âge de 10 ans en s’inspirant librement de sa vie quotidienne, l’école, les sorties en compagnie de ses amies, la vie de famille ou encore les fêtes d’anniversaires.
Sa passion pour le dessin ne l’a depuis lors jamais quittée.

 

Petit Pierre

[RENCONTRE / SIGNATURE]

Petit Pierre
La mécanique des rêves

Mise en couleur : Claire Champion
Casterman, avril 2019

Samedi 4 mai de 15h à 18h
Halle Saint Pierre – à la librairie

Feuilleter

L’art brut résumé en un Manège

Handicapé, bossu, sourd, quasi muet, Pierre Avezard né en 1909 dans une modeste maison du Loiret. Atteint du syndrome de Treacher Collins, il n’aurait pas dû survivre, 83 ans plus tard, il disparaît en laissant les traces d’une vie de passion et de poésie et en particulier un Manège, chef d’oeuvre du mouvement rotatif et de l’Art Brut, reconnu au même titre que les œuvres de Picassiette ou du Facteur Cheval.

Raconter la vie de Petit Pierre, c’est dire les conditions de création de l’Art Brut mais aussi décrire l’évolution de la France au XXe siècle à travers ses techniques : de la charrette à bras au Concorde.
Ouvert en 1983 au public, La Fabuloserie est un lieu imaginé et conçu par l’architecte Alain Bourbonnais pour abriter sa collection art hors-les-normes. Il y présente, entre autres, les sculptures d’habitants-paysagistes : Camille Vidal, Jules Damloup, les girouettes de Jean Bertholle et l’étonnant manège de Petit Pierre.
*
*
*

Hey! Deluxe#3

[ RENCONTRE /DÉDICACE ]

LANCEMENT
HEY! DELUXE #3 / SAISON 2
Mars 2019

En présence d’une douzaine d’artistes et des fondateurs
de la revue Anne & Julien

Samedi 20 avril 2019 de 15h à 18h30 – entrée libre

Halle Saint Pierre
+ d’infos

Née en 2010, la revue HEY! modern art & pop culture est unique en Europe, défend l’autre pop culture, est dédiée à l’outsider pop – terme instauré par Anne & Julien qui désigne la famille mondiale des arts porteurs d’une esthétique contemporaine pop minorée par l’académisme dominant. Soit des œuvres exclusivement figuratives, incarnations esthétiques des discours contre culturels face aux représentations et icônes produites par la culture de masse. À l’établissement du cliché, HEY! répond par la publication de travaux d’artistes peu ou jamais vus. Soit une encyclopédie en mouvement de notre époque proposant un contre champ original et brûlant d’actualité.

  • Siné Mensuel (mars 2019)

HEY! DELUXE #3
Revue d’art dirigée par Anne De HEY!

Bilingue (Français + Anglais)
240 x 290 mm à la française
320 pages abondamment illustrées
Bisannuel en librairie
Prix 44,50 € 
Trimestriel sur www.heyheyhey.fr

Disponible à la librairie de la Halle Saint Pierre

Codex Urbanus

[ CONFÉRENCE / DÉDICACE ]

«  Pourquoi l’art dans la rue ? »
Codex Urbanus
Street artist montmartrois

Dimanche 14 avril 2019 à partir de 15 heures – entrée libre

Halle Saint Pierre – à l’auditorium
Réservation conseillée : 01 42 58 72 89

*

La conférence
« Lors de cette conférence à la Halle Saint Pierre, temple de l’Art Brut à Paris, c’est non seulement les sources du graffiti et du street art qui seront interrogées, mais aussi ça relation au monde de l’art contemporain : pourquoi les experts ont tant de mal à l’appréhender? Quelle est sa place dans l’art contemporain? Le street art officiel est-il encore du street art …? »

Street art et graffiti : quelle place dans l’art contemporain?
Ce sont des mouvements mondiaux auquel quasiment tous les terriens vivant en ville sont exposés: depuis quelques décennies, des femmes et des hommes se sont mis à placer sans autorisation, gratuitement et illégalement de l’art dans l’espace public, ce qui n’avait aucun précédent historique. Alors que certains des artistes les plus connus en sont aujourd’hui issus – Haring, Basquiat, Banksy, Shepard Fairey – le monde de l’art contemporain peine encore à comprendre et à accepter un mouvement qui semble vivre à la marge.

L’artiste / auteur
Codex Urbanus est un street artist montmartrois qui dessine depuis des années des créatures fantastiques dans la rue. À ce jour c’est plus de 350 chimères qu’il a glissé dans son bestiaire de béton… C’est parce qu’il s’est interrogé sur sa propre pratique vandale que lui, en tant qu’autodidacte, s’est mis à réfléchir aux raisons qui l’ont poussées à entreprendre cette œuvre urbaine, et par extension aux raisons qui ont poussé des centaines des artistes à placer de l’art illégalement et systématiquement dans la rue. Devant l’absence de réponse à cette question dans les livres qu’il consulte, il écrit lui-même un essai qui parait en 2018 chez Critères Éditions : « Pourquoi l’art est dans la rue?»

  • Codex Urbanus, Paris – février 2019

L’art brut

[A LA LIBRAIRIE]

L’art brut
sous la direction de Martine Lusardy
Préface de Michel Thévoz
Editions Citadelles & Mazenod

Les auteurs :
Maria Azzola, Émilie Champenois, Déborah Couette, Laurent Danchin,
Marc Décimo, Gustavo Giacosa, Marcel Katuchevski, Jean-Pierre Klein,
John Maizels, Claire Margat, Randall Morris, Lucienne Peiry, Thomas Röske.

Disponible à la librairie de la Halle Saint Pierre

TÉLÉCHARGER Brochure L’Art brut

Cette synthèse originale menée par une équipe pluridisciplinaire internationale (historiens d’art, critiques, psychologue, psychiatre, artiste), réunit un corpus foisonnant de quelques  550 œuvres de plus de 250 artistes. À la fois étranges, inquiétantes et familières, elles sont les métaphores d’un « voyage-aventure » au tréfonds de notre sensibilité, qui donne à saisir la mesure de l’être humain.

Martine Lusardy, spécialisée dans l’étude de l’art brut et de ses apparentés, elle est directrice de la Halle Saint-Pierre depuis 1994. Elle y a organisé de nombreuses expositions sur le sujet.

Préface rédigée par Michel Thévoz, historien de l’art et initiateur de la Collection de l’Art Brut à Lausanne, aux côtés de Jean Dubuffet.

Les auteurs : Maria Azzola, Émilie Champenois, Déborah Couette, Laurent Danchin, Marc Décimo, Gustavo Giacosa, Marcel Katuchevski, Jean-Pierre Klein, John Maizels, Claire Margat, Randall Morris, Lucienne Peiry, Thomas Röske.

  • Une étude pluridisciplinaire internationale
    (historiens d’art, critiques, psychologues, psychiatres, artistes)
  • Un ouvrage de référence nouveau et original sur l’art brut
  • Plus de 250 artistes et 550 illustrations couleur
Prix : 205,00 €
Disponible à la librairie de la Halle Saint Pierre
*

LE LIVRE

Hier méconnu du grand public, l’art brut est aujourd’hui institutionnalisé et médiatisé. Loin de se cantonner à « l’art des fous », il recouvre une variété infinie de créations. Au-delà des œuvres associées aux asiles psychiatriques, des réalisations médiumniques, cet ouvrage met en lumière les réalisations protéiformes de « l’homme du commun » (Jean Dubuffet) – celles qui sont en dehors des circuits artistiques. D’autres appellations ont vu peu à peu le jour : hors normes, singuliers, outsider, habitant-paysagiste …

SOMMAIRE

  • Introduction : la naissance d’une notion
  1. L’irruption des exclus sur la scène de l’art
  2. L’art brut : le manifeste artistique de Jean Dubuffet
  3. Sous le vent de l’art brut
  4. L’ouvrage du commun
  5. L’art brut et l’esprit contemporain
  • Conclusion : devenirs de l’art brut

LA PRESSE EN PARLE

« Savant, séduisant et international, l’ouvrage est aussi une impressionnante somme visuelle, secouée par une énergie débridée« .
Connaissance des arts – Décembre 2018

« Belle maquette, iconographie impressionnante, articles des meilleurs spécialistes, ce pavé concrétise ce que Jean Dubuffet a inventé dans les années 1950, donner à voir « la naissance d’une notion« .
Télérama (n° 3593) – du 24 au 30 novembre 2018

« Ébouriffant, l’ouvrage des éditions Citadelles & Mazenod est une odyssée sémantique, esthétique et politique vers ces œuvres de la marge et de l’ailleurs (…) Reliée, la présente publication souscrit à l’élégance et au luxe qui distinguent les éditions Citadelles & Mazenod : sa couverture rouge feutrée est recouverte par une jaquette dont le bariolage chromatique et la profusion formelle, empruntés à une oeuvre majeure d’Aloïse Corbaz, sont emblématiques du corpus hébergé par ces quelques six cent pages ».
Le Journal des Arts – Décembre 2018

« Un collectif international d’historiens d’art, de critiques, de psychologues, psychiatres et artistes fait aujourd’hui le point dans un ouvrage monumental, richement illustré« .
Le Figaro – 3 décembre 2018

« S’il devait y avoir une bible de l’art brut, ce serait ce splendide livre (…). Sous la direction de Martine Lusardy, l’ouvrage donne une dimension internationale à cet art multiple fort heureusement indéfinissable’.
Le Matin Dimanche – 9 décembre 2018

« Ce superbe ouvrage fait le tour du monde de ces productions qui ne répondent à aucun critère« .
Femme Actuelle Senior – Janvier 2019

« Un somptueux panorama de l’oeuvre d’artistes longtemps ignoré, aujourd’hui recherchés (…). Comme tous les ouvrages de Citadelles & Mazenod, il est très gros et superbement illustré de reproductions de grande qualité ».
Le Monde – 14 décembre 2018

« Des oeuvres novatrices signées Aloïse, Darger, Walla, Zinelli, Traylor ou Sawada qui bouleversent et modifient notre regard sur la peinture, sont réunies dans cette magnifique anthologie ».
Le Figaro Magazine – Du 14 au 15 décembre 2018

« Ce magnifique ouvrage, auquel ont contribué une quinzaine de spécialistes lève le voile sur les ateliers et entreprises qui ont vu le jour aux quatre coins du monde, depuis la Chine jusqu’à la Californie en passant par la Bretagne ou l’Afrique du Sud. Visions mystiques, peinture vagabonde, dessins méticuleux, constructions folles et ce que Dubuffet appelait une « invention sans frein, haute ivresse, liberté totale ». Liberté, l’autre nom de l’art« .
L’Obs – 20 décembre 2018

« À la fois savant et humble, le pavé se lit, généreux, avec des vitesses différenciées. Offrant aussi la possibilité de ne vivre que l’aventure en immersion dans ce trouble créateur et son infinitude« .
Tribune de Genève – 20 décembre 2018

« Les belles éditions Citadelles & Mazenod viennent de faire paraître un nouvel opus dans leur célèbre collection « L’Art et les grandes civilisations », cette fois-ci sous la direction éclairée de Martine Lusardy, et préfacé par Michel Thévoz : « L’art brut ». Un titre d’où crépitent les bruits d’un bouillon de culture ! Car la notion d’ « art brut » est tout autant question à une interrogation non formulée sur l’art comme méditation, que réponse sans point final dans un effort de médiation entre connu et inconnu. La magie absolue de ce livre opère quelque part entre les deux. De quoi brosser un large panorama non exhaustif d’un continent artistique rétif à la logique, et qui résiste encore et toujours aux mornes sangles de la norme… »
Le Mot & La Chose – Décembre 2018
http://www.lemotlachose.com/lart-brut-citadelles-mazenod/

*
*
*

L’art brut

L’art brut

Sous la direction de Martine Lusardy
Editions Citadelles & Mazenod

Cette synthèse originale menée par une équipe pluridisciplinaire internationale (historiens d’art, critiques, psychologue, psychiatre, artiste), réunit un corpus foisonnant de quelques 550 œuvres de plus de 250 artistes. À la fois étranges, inquiétantes et familières, elles sont les métaphores d’un « voyage-aventure » au tréfonds de notre sensibilité, qui donne à saisir la mesure de l’être humain.

TÉLÉCHARGER Brochure L’Art brut

LE LIVRE

Hier méconnu du grand public, l’art brut est aujourd’hui institutionnalisé et médiatisé. Loin de se cantonner à « l’art des fous », il recouvre une variété infinie de créations. Au-delà des œuvres associées aux asiles psychiatriques, des réalisations médiumniques, cet ouvrage met en lumière les réalisations protéiformes de « l’homme du commun » (Jean Dubuffet) – celles qui sont en dehors des circuits artistiques. D’autres appellations ont vu peu à peu le jour : hors normes, singuliers, outsider, habitant-paysagiste …
Cette synthèse originale menée par une équipe pluridisciplinaire internationale (historiens d’art, critiques, psychologue, psychiatre, artiste) réunit un corpus foisonnant de quelques 550 œuvres. À la fois étranges, inquiétantes et familières, elles sont les métaphores d’un « voyage-aventure » au tréfonds de notre sensibilité, qui donne à saisir la mesure de l’être humain.

SOMMAIRE

  • Introduction : la naissance d’une notion
  1. L’irruption des exclus sur la scène de l’art brut
  2. L’art brut : le manifeste artistique de Jean Dubuffet
  3. Sous le vent de l’art brut
  4. L’ouvrage du commun
  5. L’art brut et l’esprit contemporain
  • Conclusion : devenirs de l’art brut

À paraître fin septembre 2018

Disponible à la Librairie de la Halle Saint Pierre dès début octobre 2018
Prix : 205€