« OoZ » 

Rencontre avec les auteurs & Signature 


« OoZ 
» 
(un ZoO à l’envers)
 livre méli-mélo


5832 animaux et poèmes hybrides à créer !

avec les textes de :
Luna Beretta, Théo Delil, Joseph Derens, Anne-Gaëlle Jourdain, Michel Lascault, Kenny Ozier-Lafontaine, Mathias Richard et Christophe Siébert

illustrations : Stéphanie Ssoloeil

Samedi 5 décembre 2020 à partir de 15 heures

Halle saint Pierre – à la librairie

 

Présentation du Livre méli-mélo :

Après avoir réalisé un premier fanzine « Planète Animalice » (un recueil de dessins à l’encre noire exposés à la galerie Béatrice Soulié l’automne dernier) avec 7 auteurs ; j’avais envie de poursuivre cette aventure Animalice en concevant un livre plus ludique et plus coloré.

Le principe du méli-mélo avec ces animaux superposés permet de créer au hasard des totems de signes. Cela me fait évidemment penser à la pratique du chamanisme ! Dans les voyages plongeon dans la réalité non ordinaire, c’est toujours l’animal qui nous choisit, jamais l’inverse ! On avance en aveugle guidé par la faune…

La possibilité de permuter aussi les textes entre eux, non sans rappeler les jeux oulipiens, casse de suite la logique de l’esprit pour nous emporter dans l’imaginaire et le symbolique afin de cheminer avec ces associations libres.

A mon sens, ce livre peut s’ouvrir au quotidien comme les lames d’un jeu de tarot !

 

Les auteurs 

 Luna Beretta
(autrice, dirige les fanzines Violences et Gorezine, cogère Dans la bouche d’une fille…)

Théo Delil
(photographe et auteur, écrit dans le magazine Le Bateau,…)

Joseph Derens
(artiste auteur, anime une exposition mobile avec l’asso wonder et la compagnie scène en pagaille,…)

Anne-Gaëlle Jourdain
(autrice, comédienne et metteur en scène de la compagnie « Un Temps »)

Michel Lascault
(artiste auteur polymorphe  …)

Kenny Ozier-Lafontaine
(artiste auteur, codirige la revue Jambon-Klaxon…)

Mathias Richard
(auteur performeur, musicien, dirige les éd° Caméras Animales, le blog mutantisme…)
Les textes sont des extraits du livre à paraître : «  A travers tout » (éd° Tinbad)

Christophe Siébert
(auteur, dirige la collect° les Nouveaux Interdits, codirige Gorezine,…)
Le texte appartient au cycle des Chroniques de Mertvecgorod aux éd° Au Diable Vauvert.

Viviane Thibaudier

SIGNATURE

Viviane Thibaudier

L’inconscient et ses Images
Complexe, Imago, Archétype

(Dimanche 22 novembre à partir de 15 heures)
Reporté

Halle Saint Pierre – à la librairie (entrée libre)

 

RÉSUMÉ

Sur les pas de C. G. Jung, l’auteure entraîne les lecteurs dans une passionnante aventure qui tient à la fois de la fouille sur des sites archéologiques de grande antiquité, et de l’exploration de forêts primaires les plus reculées…
En effet, il s’agit ici de mettre au jour des images — les archétypes — le plus souvent éradiquées de la conscience et englouties dans l’inconscient, constituant en fait un héritage ancestral qui nous appartient toujours, même si c’est à notre insu. Pour Jung ces images sont une richesse immense qui nous habite, pour peu que l’an parvienne d extraire de cette mine d’or les éléments qui se présentent á nous, et que l’on sache les accueillit d condition d’entendre leur message qui parfois nous demande de “sacrifier n ce qui nous a semblé avoir le plus de valeur pour nous.
Praticienne accomplie, Viviane Thibaudier puise dans les échanges avec ses patients des matériaux étonnants dont elle révèle, au-delà de la signification, le sens profond. De même, témoin attentif de son époque la plus contemporaine, elle nous aide à identifier à partir d’images flouées, parfois méconnaissables, des repères de compréhension et d’action pour notre temps. Pour chacun, enfin, à titre personnel, qu’il s’agisse de nos rêves, de notre imagination — donc aussi de nos hallucinations, voire nos délires — ou de nos productions artistiques balbutiantes ou abouties, l’auteure nous apprend à lire la grammaire et les récits de ces images qui traduisent les états de notre psyché. En mute, donc, pour une expérience forte et enrichissante !

 

Biographie
Viviane Thibaudier est psychanalyste, ancienne présidente de la Société française de psychologie analytique (SFPA) et membre de l’Association internationale de psychologie analytique (IAAP). Elle a donné de nombreuses conférences en France et à l’étranger et tout particulièrement en Asie où elle se rend régulièrement depuis vingt ans. Elle est l’auteure de 100% Jung, Eyrolles, 2011 et de Découvrir Jung – Une voie thérapeutique pour devenir soi, Eyrolles, 2020.

PRÉSENCES DE PIERRE

SIGNATURE

PRÉSENCES DE PIERRE
RAÂK – la pierre et le pinceau
Marie GATARD la plume

Préface de Bernard Besret
Collection L’œuvre contée

L’oeil  de la femme à barbe éditions

SAMEDI 26 SEPTEMBRE 2020 – A PARTIR DE 15 HEURES

Halle Saint Pierre – à la librairie (entrée libre)

 

Présentation courte

Raâk parcourt avec passion les plages des Côtes d’Armor. Elle recherche des pierres venues s’échouer depuis le large qui n’attendaient qu’elle pour s’incarner en de multiples
personnages, auxquels elle donne vie d’un coup de pinceau et qu’elle photographie dans leur milieu naturel.

Marie Gatard nous raconte en poésie l’histoire de chacune d’entre elles.

La collection L’œuvre contée
Des contes modernes dans lesquels l’œuvre est mise au cœur du récit à l’instar d’un personnage. Le texte quant à lui peut être conçu à plusieurs mains, sur un mode poétique, scientifique, philosophique…

Les auteures
Annette André-Pillois, dite Raâk, est née en Bretagne en 1940. La découverte en 1976 du modelage de l’argile agit sur elle comme une véritable thérapie. Plus tard, elle s’initie à la cuisson raku. Depuis, elle utilise tous les supports naturels pour sa création : terre, pierres, bois, coquilles d’huitres, algues, écorce… Tout dans ses mains devient poésie et matière à rendre hommage à la nature.

Marie Gatard est née en 1932. La guerre lui enlève son père ; par sa mère, elle côtoie la création artistique d’après guerre. Elle travaille dans le cinéma, puis la grande presse (dont Paris Match), la presse scientifique ; a été rédactrice de dictionnaires encyclopédiques, écrit des scénarios pour la télévision, des pièces de théâtre…
Elle est l’auteure de nombreux ouvrages sur l’histoire de la Résistance.

L’éditeur
Galerie d’art nomade, maison d’édition et agence artistique, L’œil de la femme à barbe – dédié à l’art singulier, l’expressionnisme et l’artisanat d’art – représente des artistes aux expressions multiples, majoritairement des femmes.

Argumentaire / Quatrième de couverture
Nous connaissons tous le sourcier, qui avec sa baguette de coudrier recherche la présence de l’eau sous la terre. Mais comment appelle-t-on la personne qui déniche sur
les plages des Côtes d’Armor des pierres roulées par les vagues et venues s’échouer sur la grève ? Comment appelle-t-on cette personne qui les manipule avec respect et
amour, les interroge avec son pendule, comprend leur langage et leurs désirs profonds ? Comment s’appelle-t-elle, cette personne qui sait reconnaître le visage et le caractère
présents dans la profondeur des granits et qui d’un coup de pinceau leur donnera la vie ?
Cette personne s’appelle Raâk. Ce nom un peu âpre et rugueux résonne comme un rocher qui éclate ; mais ne nous effrayons pas de ce fracas apparent. Raâk – enfant de la terre, de l’air et du feu – est un être doux et bienveillant, druidesse ou alchimiste selon son
inspiration, magicienne à coup sûr, poète toujours.
Elle est née en Bretagne ; et la Bretagne est le pays des enchanteurs, des druides et des fées… Sur tous les matériaux, elle imprime sa marque : elle dessine sur le sable, découpe des algues, pyrograve des poèmes sur des cageots, invente des livres-objets aux couvertures
en terre cuite, crée des peuples de coquilles d’huîtres, d’os ou de galets, qu’elle photographie elle-même…
Tout dans ses mains devient matière à rendre hommage à la nature et à la Terre Mère, à l’instinct primitif et aux éléments.
Des présences de pierre qui font ce livre, Marie Gatard brosse le portrait universel et poétique, et nous raconte une histoire qui pourrait bien être la nôtre…