Benoît DELÉPINE et Gustave KERVERN

RENCONTRE ET SIGNATURE
BENOÎT DELÉPINE ET GUSTAVE KERVERN
à l’occasion de la parution du livre
Le Cinéma de Benoît Delépine & Gustave Kervern
Christophe Geudin et Jérémie Imbert

Ed Flammarion, sept 2021

MERCREDI 15 SEPTEMBRE de 17h à 18h
HALLE SAINT PIERRE

La Halle Saint Pierre vous invite le mercredi 15 septembre à une rencontre avec les auteurs et cinéastes grolandais, à l’occasion de la sortie du livre qui leur est consacré : Le Cinéma de Benoît Delépine & Gustave Kervern.
Une évidence pour le musée de  l’art brut et outsider d’accueillir ces deux grandes personnalités singulières et engagées.

LE LIVRE

En l’espace de neuf longs-métrages, Benoît Delépine et Gustave Kervern ont bâti une filmographie unique, en marge des conventions et des diktats de l’industrie cinématographique française. D’Aaltra (2004) à Effacer l’historique (2020) en passant par Louise-Michel, Mammuth, Le Grand soir, Saint Amour et I Feel Good, les piliers de l’émission culte « Groland » sont les architectes iconoclastes d’un cinéma libre où se télescopent l’humour corrosif, le système D, le sens de l’improvisation, la poésie et la recherche visuelle.
Conçu en étroite collaboration avec les deux auteurs-réalisateurs, Le Cinéma de Benoît Delépine et Gustave Kervern dévoile les coulisses – souvent délirantes – de chacun de leurs tournages. Film par film, le duo retrace en détail les étapes de créations successives (de l’idée de départ à la sortie du film) d’une oeuvre aussi libre que décapante. Au fil de ces entretiens se dessinent d’authentiques aventures artistiques et humaines en présence de personnalités hors-normes.
Premier titre de la nouvelle collection « CineComedies », ce livre est illustré par des documents rares (photos de plateau, extraits de scénario et autres documents personnels) et s’accompagne de témoignages exclusifs des proches collaborateurs et comédiens fétiches du duo Grolandais, dont Benoît Poelvoorde, Albert Dupontel, Jean Dujardin, Yolande Moreau, Blanche Gardin, Bouli Lanners, Corinne Masiero et Vincent Lacoste.

Frédérique Jacquemin

EXPOSITION

Variation peinte du Tarot de Marseille

par Frédérique Jacquemin
Du 4 au 30 septembre 2021

*
Signature de l’ouvrage
22 & 1 Lames Éditions de l’Atelier du Grand Tétras
Samedi  25 septembre 2021 a partir de 15 heures

Frédérique Jacquemin sera présente
tous les samedis à partir de 15 heures

Halle Saint Pierre – à la librairie (ouvert tous les jours)


Frédérique Jacquemin
est une artiste pluridisciplinaire qui travaille sur le féminin sacré.
A travers une mythologie hybride, des références littéraires variées et de libres variations, elle crée un chemin initiatique au gré de ses dessins et de ses sculptures inspirées des vierges ouvrantes médiévales et des lames de tarot.
Elle a écrit des livres d’art et de poésie dont « 22 & 1 Lames » publié aux éditions de l’Atelier du Grand Tétras (2021).

Variation peinte du Tarot de Marseille

L’ensemble des arcanes a été réalisé sur papier au cours de l’année 2017. Graphite, gouache, pastels gras ou crayons de couleurs… Frédérique Jacquemin emploie plusieurs techniques tout comme dans son travail de sculptures.
Elle transpose une ambiance qu’évoque les symboles, les personnages et les figures du Tarot de Marseille, sans assujettir les images à une trop grande radicalité de tons et de matières. La librairie de la Halle Saint Pierre en expose une douzaine.

Cette libre variation traduit plastiquement ses épiphanies et émerveillements.

Elle est le pendant et le complément des arcanes sculptées, les Vierges ouvrantes réalisées la même année et réunies dans le livre 22 & 1 Lames, paru cette année aux Éditions de l’Atelier du Grand Tétras.

En vente à la librairie de la Halle Saint Pierre

AUTRES EVENEMENTS 

4 septembre à partir de  22 h 00
Entretien avec Céline du Chéné sur France Culture pour l’émission Mauvais Genre

Podcast ici 

Du 15 septembre au 7 novembre – Vernissage le 22 septembre
14 ème Biennale d’Issy les Moulineaux
Chimères Artistiques : Figurer le cosmos
Frédérique Jacquemin y expose des Vierges ouvrantes et des peintures sur le thème du tarot.

 

 

 

François Gorin

« Le carnet était donc aussi à mon insu un pense-bête : le seul endroit où, en dehors de ma mémoire qui a ses défauts et ses trous, ces noms-là étaient inscrits. Celles ou ceux qui les portent sont encore parfois présents à mon esprit. D’autres au contraire dorment à l’abri de mes pensées et ne se réveillent que sous mes yeux. La hiérarchie que cela crée entre ces noms est virtuelle, fluctuante, aléatoire. Ils excitent encore l’envie ou le regret, la curiosité ou l’amusement. Ma liste a été constituée de façon quasi aléatoire. L’anonymat des élu(e)s sera respecté, seule étant indiquée, comme sur l’encoche imprimée du carnet d’origine, l’initiale du nom propre. »

François Gorin vit et travaille à Paris depuis 1978. Critique à Rock & Folk puis au Matin de Paris, il écrit pour Télérama (cinéma, musique) depuis presque trente ans. Il a publié des romans (Le fil à couper le souffleTrompe-l’oeilLouise va encore sortir ce soir), un récit de voyage (L’Améryque), une biographie (Jacques Brel), des essais musicaux (Sur le rockNos Futurs).

+ d’infos 

 

 

Nadine Monfils

SIGNATURE HORS-LES-MURS

Nadine Monfils

Les Folles Enquêtes de Magritte et Georgette
A Knokke-le-Zoute ! ...

Vendredi 18 juin à 18h30

A la Midinette
2, rue Robert Planquette – 75018 Paris

A l’occasion de la parution d’une nouvelle série d’enquêtes
Editons Robert Laffont, juin 2021


En partenariat avec la Halle Saint Pierre

Une nouvelle série d’enquêtes menées par le peintre René Magritte et sa femme, Georgette….

Après 

Editions Robert Laffont

Nadine Monfils

Nadine Monfils a publié une vingtaine de polars, d’abord dans la Série noire, puis chez Flammarion, et enfin chez Belfond. Également cinéaste, elle a réalisé Madame Edouard, un film truculent et grinçant, où elle met en scène le célèbre commissaire Léon, héros de sa série policière aujourd’hui étudiée dans les lycées. Chez Belfond, elle a publié notamment Babylone Dream, prix Polar & Co de Cognac 2007, Nickel Blues, prix des Lycéens de Bourgogne 2008, Coco givrée, prix de la ville de Limoges 2010. Les Vacances d’un serial killer (2011), La Petite Fêlée aux allumettes (2012) et La vieille qui voulait tuer le bon Dieu (2013) ont été de grands succès de librairie.

Anne Van Der Linden

SIGNATURE

 

Anne Van Der Linden
Amour vache

Les presses du réel, 2021

Textes de Christophe Bier et de Xavier-Gilles Néret

 

Samedi 19 juin de 15h à 18h

Halle Saint Pierre – à la librairie

 

PRESENTATION

Amour vache de Anne Van Der Linden

Une rétrospective des peintures et dessins d’Anne Van der Linden réalisés entre 2015 et 2020,

avec un texte de l’acteur et journaliste Christophe Bier et du philosophe Xavier-Gilles Néret.

« Une monographie superbe […], pour lecteurs curieux, raffinés et avides de sensations. »
– Christophe Comentale, Art & Métiers du Livre

 

Notice biographique

De formation littéraire, Anne Van der Linden (née en 1959 en Angleterre, vit et travaille à Saint-Denis) vint tôt au dessin puis à la peinture à l’huile.

Après une période abstraite, elle développe un style figuratif à partir des années 1990. Son art s’inscrit dans la lignée de l’expressionnisme allemand et fait diversement penser aux gravures moyenâgeuse, à Robert Crumb…


Anne Van der Linden cherche à exprimer au travers des arts visuels les tensions à l’œuvre entre les pulsions de la psyché humaine et les normes sociales.

Son travail est largement publié dans l’édition alternative. Elle est également illustratrice pour la presse et pour des éditions de littérature et expose ses œuvres en France et à l’étranger.