« OoZ » 

Rencontre avec les auteurs & Signature 


« OoZ 
» 
(un ZoO à l’envers)
 livre méli-mélo


5832 animaux et poèmes hybrides à créer !

avec les textes de :
Luna Beretta, Théo Delil, Joseph Derens, Anne-Gaëlle Jourdain, Michel Lascault, Kenny Ozier-Lafontaine, Mathias Richard et Christophe Siébert

illustrations : Stéphanie Ssoloeil

Samedi 5 décembre 2020 à partir de 15 heures

Halle saint Pierre – à la librairie

 

Présentation du Livre méli-mélo :

Après avoir réalisé un premier fanzine « Planète Animalice » (un recueil de dessins à l’encre noire exposés à la galerie Béatrice Soulié l’automne dernier) avec 7 auteurs ; j’avais envie de poursuivre cette aventure Animalice en concevant un livre plus ludique et plus coloré.

Le principe du méli-mélo avec ces animaux superposés permet de créer au hasard des totems de signes. Cela me fait évidemment penser à la pratique du chamanisme ! Dans les voyages plongeon dans la réalité non ordinaire, c’est toujours l’animal qui nous choisit, jamais l’inverse ! On avance en aveugle guidé par la faune…

La possibilité de permuter aussi les textes entre eux, non sans rappeler les jeux oulipiens, casse de suite la logique de l’esprit pour nous emporter dans l’imaginaire et le symbolique afin de cheminer avec ces associations libres.

A mon sens, ce livre peut s’ouvrir au quotidien comme les lames d’un jeu de tarot !

 

Les auteurs 

 Luna Beretta
(autrice, dirige les fanzines Violences et Gorezine, cogère Dans la bouche d’une fille…)

Théo Delil
(photographe et auteur, écrit dans le magazine Le Bateau,…)

Joseph Derens
(artiste auteur, anime une exposition mobile avec l’asso wonder et la compagnie scène en pagaille,…)

Anne-Gaëlle Jourdain
(autrice, comédienne et metteur en scène de la compagnie « Un Temps »)

Michel Lascault
(artiste auteur polymorphe  …)

Kenny Ozier-Lafontaine
(artiste auteur, codirige la revue Jambon-Klaxon…)

Mathias Richard
(auteur performeur, musicien, dirige les éd° Caméras Animales, le blog mutantisme…)
Les textes sont des extraits du livre à paraître : «  A travers tout » (éd° Tinbad)

Christophe Siébert
(auteur, dirige la collect° les Nouveaux Interdits, codirige Gorezine,…)
Le texte appartient au cycle des Chroniques de Mertvecgorod aux éd° Au Diable Vauvert.

Viviane Thibaudier

SIGNATURE

Viviane Thibaudier

L’inconscient et ses Images
Complexe, Imago, Archétype

(Dimanche 22 novembre à partir de 15 heures)
Reporté

Halle Saint Pierre – à la librairie (entrée libre)

 

RÉSUMÉ

Sur les pas de C. G. Jung, l’auteure entraîne les lecteurs dans une passionnante aventure qui tient à la fois de la fouille sur des sites archéologiques de grande antiquité, et de l’exploration de forêts primaires les plus reculées…
En effet, il s’agit ici de mettre au jour des images — les archétypes — le plus souvent éradiquées de la conscience et englouties dans l’inconscient, constituant en fait un héritage ancestral qui nous appartient toujours, même si c’est à notre insu. Pour Jung ces images sont une richesse immense qui nous habite, pour peu que l’an parvienne d extraire de cette mine d’or les éléments qui se présentent á nous, et que l’on sache les accueillit d condition d’entendre leur message qui parfois nous demande de “sacrifier n ce qui nous a semblé avoir le plus de valeur pour nous.
Praticienne accomplie, Viviane Thibaudier puise dans les échanges avec ses patients des matériaux étonnants dont elle révèle, au-delà de la signification, le sens profond. De même, témoin attentif de son époque la plus contemporaine, elle nous aide à identifier à partir d’images flouées, parfois méconnaissables, des repères de compréhension et d’action pour notre temps. Pour chacun, enfin, à titre personnel, qu’il s’agisse de nos rêves, de notre imagination — donc aussi de nos hallucinations, voire nos délires — ou de nos productions artistiques balbutiantes ou abouties, l’auteure nous apprend à lire la grammaire et les récits de ces images qui traduisent les états de notre psyché. En mute, donc, pour une expérience forte et enrichissante !

 

Biographie
Viviane Thibaudier est psychanalyste, ancienne présidente de la Société française de psychologie analytique (SFPA) et membre de l’Association internationale de psychologie analytique (IAAP). Elle a donné de nombreuses conférences en France et à l’étranger et tout particulièrement en Asie où elle se rend régulièrement depuis vingt ans. Elle est l’auteure de 100% Jung, Eyrolles, 2011 et de Découvrir Jung – Une voie thérapeutique pour devenir soi, Eyrolles, 2020.

KOTIMI

Exposition

« Je me souviens »

kotimi

Nouvelles gravures et sérigraphies
souvenirs de Tokyo a Paris

(du lundi 2 au lundi 30 novembre 2020)
Reporté

Halle Saint Pierre – à la librairie 

*
Parution de son nouveau livre
“Momoko, une enfance japonaise”
KOTIMI
(Editions Rue du Monde)

SIGNATURE (date à venir)

8 histoires, puisées dans mon enfance à Tokyo dans les années 1970, pour découvrir une famille, un maitre d’école, un chat, un marchand de poissons rouges, un fabricant de taïyaki… et tout un monde ! 160 pages toutes illustrées en couleurs.

Notice biographique

Kotimi est née à Tokyo. Elle vit et travaille à Paris. Après avoir été mise à l’honneur à l’exposition des illustrateurs à la Foire de Bologne 2016,  elle est auteur-illustratrice et graveuse. Depuis, une quinzaine de livres sont publiés dans plusieurs pays. Ses travaux de peintre, de graveuse, de dessinatrice ont été exposés à de multiples reprises, en Europe et au Japon.

 « Dans mes créations, je recherche des lignes et des matières spontanées, vivantes. J’aime beaucoup les jeux du hasard qui provoquent des « happenings » embêtant au départ mais réservant de bonnes surprises. »

 

PRÉSENCES DE PIERRE

SIGNATURE

PRÉSENCES DE PIERRE
RAÂK – la pierre et le pinceau
Marie GATARD la plume

Préface de Bernard Besret
Collection L’œuvre contée

L’oeil  de la femme à barbe éditions

SAMEDI 26 SEPTEMBRE 2020 – A PARTIR DE 15 HEURES

Halle Saint Pierre – à la librairie (entrée libre)

 

Présentation courte

Raâk parcourt avec passion les plages des Côtes d’Armor. Elle recherche des pierres venues s’échouer depuis le large qui n’attendaient qu’elle pour s’incarner en de multiples
personnages, auxquels elle donne vie d’un coup de pinceau et qu’elle photographie dans leur milieu naturel.

Marie Gatard nous raconte en poésie l’histoire de chacune d’entre elles.

La collection L’œuvre contée
Des contes modernes dans lesquels l’œuvre est mise au cœur du récit à l’instar d’un personnage. Le texte quant à lui peut être conçu à plusieurs mains, sur un mode poétique, scientifique, philosophique…

Les auteures
Annette André-Pillois, dite Raâk, est née en Bretagne en 1940. La découverte en 1976 du modelage de l’argile agit sur elle comme une véritable thérapie. Plus tard, elle s’initie à la cuisson raku. Depuis, elle utilise tous les supports naturels pour sa création : terre, pierres, bois, coquilles d’huitres, algues, écorce… Tout dans ses mains devient poésie et matière à rendre hommage à la nature.

Marie Gatard est née en 1932. La guerre lui enlève son père ; par sa mère, elle côtoie la création artistique d’après guerre. Elle travaille dans le cinéma, puis la grande presse (dont Paris Match), la presse scientifique ; a été rédactrice de dictionnaires encyclopédiques, écrit des scénarios pour la télévision, des pièces de théâtre…
Elle est l’auteure de nombreux ouvrages sur l’histoire de la Résistance.

L’éditeur
Galerie d’art nomade, maison d’édition et agence artistique, L’œil de la femme à barbe – dédié à l’art singulier, l’expressionnisme et l’artisanat d’art – représente des artistes aux expressions multiples, majoritairement des femmes.

Argumentaire / Quatrième de couverture
Nous connaissons tous le sourcier, qui avec sa baguette de coudrier recherche la présence de l’eau sous la terre. Mais comment appelle-t-on la personne qui déniche sur
les plages des Côtes d’Armor des pierres roulées par les vagues et venues s’échouer sur la grève ? Comment appelle-t-on cette personne qui les manipule avec respect et
amour, les interroge avec son pendule, comprend leur langage et leurs désirs profonds ? Comment s’appelle-t-elle, cette personne qui sait reconnaître le visage et le caractère
présents dans la profondeur des granits et qui d’un coup de pinceau leur donnera la vie ?
Cette personne s’appelle Raâk. Ce nom un peu âpre et rugueux résonne comme un rocher qui éclate ; mais ne nous effrayons pas de ce fracas apparent. Raâk – enfant de la terre, de l’air et du feu – est un être doux et bienveillant, druidesse ou alchimiste selon son
inspiration, magicienne à coup sûr, poète toujours.
Elle est née en Bretagne ; et la Bretagne est le pays des enchanteurs, des druides et des fées… Sur tous les matériaux, elle imprime sa marque : elle dessine sur le sable, découpe des algues, pyrograve des poèmes sur des cageots, invente des livres-objets aux couvertures
en terre cuite, crée des peuples de coquilles d’huîtres, d’os ou de galets, qu’elle photographie elle-même…
Tout dans ses mains devient matière à rendre hommage à la nature et à la Terre Mère, à l’instinct primitif et aux éléments.
Des présences de pierre qui font ce livre, Marie Gatard brosse le portrait universel et poétique, et nous raconte une histoire qui pourrait bien être la nôtre…

LA LIBRAIRIE AGRANDIE

La librairie se déploie au rez-de-chaussée de la Halle Saint Pierre.

 

 

 

 

Outsider Art Fair

La Librairie de la Halle Saint Pierre
hors-les-murs à la
Outsider Art Fair – Paris

Chaque année retrouvez la librairie de la Halle Saint Pierre avec une sélection de livres, des auteurs et des événements (conférences – signatures – rencontres …) 
*
OUTSIDER ART FAIR 2019
17 – 20 octobre, 2019
Atelier Richelieu
60, rue de Richelieu – 75002 Paris
Métros: Bourse – Palais Royal – Pyramide Horaires:
Jeudi 17 octobre : avant-première VIP : 14h00 – 18h00  / Vernissage: 18h00 – 21h30
Vendredi 18 octobre : 11h00 – 22h00  / 
samedi 19 octobre : 11h00 – 20h00
Dimanche 20 octobre : 11h00 – 18h00
*
Librairie de la Halle Saint Pierre – hors les murs

La Libraire est présente, comme chaque année, à la Outsider Art Fair à Paris avec
une sélection d’ouvrages sur l’art brut, l’art outsider, l’art singulier et la culture populaire.
Elle organise à cette occasion des rencontres et signatures avec des auteurs les :
Vendredi 18, samedi 19 et dimanche 20 octobre


R E N C O N T R E S  /  S I G N A T U R E S 

V E N D R E D I  1 8  O C T O B R E 

18 HEURES
Raphaël KOENIG
Cérès Franco
Pour un art sans frontières,
éditions lelivredart


S A M E D I  1 9  O C T O B R E 

14H -15 HEURES
Baptiste BRUN
Jean Dubuffet : un barbare en Europe,
écrit avec Isabelle Marquette, éditions Hazan – Mucem, 2019

Jean Dubuffet et la besogne de l’art brut : critique du primitivisme,
Editions les Presses du Réel, 2019

15H -16 HEURES
Celine DELAVAUXArt Brut. Le guide
Editions Flammarion, 2019

16H – 17 HEURES
Bruno DECHARME, Photo-Brut 
Editions ABCD / Flammarion, 2019


D I M A N C H E  2 0  O C T O B R E

15 HEURES
Bruno MONTPIED,
pour son texte
« Un autre Art brut »
dans les actes du colloque « L’Art Brut existe-t-il? »
aux éditions Lienart (collectif), 2019
&
son étude sur l’origine et l’auteur des
« Barbus Müller »
dans le n°17 de la revue Viridis Candela du Collège de ‘Pataphysique, septembre 2018.

 

16 HEURES
Lorraine Palardy, fondatrice des Impatients
Frédéric Palardy, directeur général des Impatients
Simon ZAGARI, responsable de la collection et des expositions
pour
Les Impatients : un art à la marge
Éditions Somme toute, 2019 (Canada)

Quinze auteurs réunis pour apporter leur réflexion sur la santé mentale, l’art et la créativité. À travers leurs textes, on explore le travail fait aux Impatients, et on ouvre aussi sur d’autres pratiques artistiques de non-professionnels.

Préfacé par l’artiste Rober Racine, ce livre réunit les textes de Jean-François BélislePierre BellemareLouise BlaisAnne-Marie BouchardJean BrassardEllen CorinPauline GoutainAnnie JaimesFrédéric PalardyLorraine PalardyCécile RousseauMichel RoyMélissa SokoloffEmmanuel Stip et Ginette Vallée.

Les Impatients collectionnent, depuis leur fondation en 1992, des œuvres d’art hors norme. Certaines proviennent de collectionneurs, mais pour la plupart, elles ont été créées dans les ateliers d’art que l’organisme offre aux personnes ayant des problèmes de santé mentale. À ce jour, la Collection Les Impatients compte près de 15 000 œuvres. Pionnière au Canada dans son champ, elle se distingue par son potentiel scientifique et artistique.

 

L’art brut

sous la direction de Martine Lusardy
Préface de Michel Thévoz
Editions Citadelles & Mazenod

PRIX BERNIER de l’Académie des Beaux-Arts 2019,
( 6 novembre 2019)

Les auteurs :
Maria Azzola, Émilie Champenois, Déborah Couette, Laurent Danchin,
Marc Décimo, Gustavo Giacosa, Marcel Katuchevski, Jean-Pierre Klein,
John Maizels, Claire Margat, Randall Morris, Lucienne Peiry, Thomas Röske.

Disponible à la librairie de la Halle Saint Pierre

CONFÉRENCES ANNUELLES 
Penser l’art brut.Penser avec l’art brut
par Martine Lusardy
Les mardi 19 novembre et 17 décembre 2019 à 15 heures – entrée libre
Réservation conseillée : 01 42 58 72 89

TÉLÉCHARGER Brochure L’Art brut

Cette synthèse originale menée par une équipe pluridisciplinaire internationale (historiens d’art, critiques, psychologue, psychiatre, artiste), réunit un corpus foisonnant de quelques  550 œuvres de plus de 250 artistes. À la fois étranges, inquiétantes et familières, elles sont les métaphores d’un « voyage-aventure » au tréfonds de notre sensibilité, qui donne à saisir la mesure de l’être humain.

Martine Lusardy, spécialisée dans l’étude de l’art brut et de ses apparentés, elle est directrice de la Halle Saint-Pierre depuis 1994. Elle y a organisé de nombreuses expositions sur le sujet.

Préface rédigée par Michel Thévoz, historien de l’art et initiateur de la Collection de l’Art Brut à Lausanne, aux côtés de Jean Dubuffet.

Les auteurs : Maria Azzola, Émilie Champenois, Déborah Couette, Laurent Danchin, Marc Décimo, Gustavo Giacosa, Marcel Katuchevski, Jean-Pierre Klein, John Maizels, Claire Margat, Randall Morris, Lucienne Peiry, Thomas Röske.

  • Une étude pluridisciplinaire internationale
    (historiens d’art, critiques, psychologues, psychiatres, artistes)
  • Un ouvrage de référence nouveau et original sur l’art brut
  • Plus de 250 artistes et 550 illustrations couleur
Prix : 205,00 €
Disponible à la librairie de la Halle Saint Pierre
*

LE LIVRE

Hier méconnu du grand public, l’art brut est aujourd’hui institutionnalisé et médiatisé. Loin de se cantonner à “l’art des fous”, il recouvre une variété infinie de créations. Au-delà des œuvres associées aux asiles psychiatriques, des réalisations médiumniques, cet ouvrage met en lumière les réalisations protéiformes de “l’homme du commun” (Jean Dubuffet) – celles qui sont en dehors des circuits artistiques. D’autres appellations ont vu peu à peu le jour : hors normes, singuliers, outsider, habitant-paysagiste …

SOMMAIRE

  • Introduction : la naissance d’une notion
  1. L’irruption des exclus sur la scène de l’art
  2. L’art brut : le manifeste artistique de Jean Dubuffet
  3. Sous le vent de l’art brut
  4. L’ouvrage du commun
  5. L’art brut et l’esprit contemporain
  • Conclusion : devenirs de l’art brut

LA PRESSE EN PARLE

Savant, séduisant et international, l’ouvrage est aussi une impressionnante somme visuelle, secouée par une énergie débridée“.
Connaissance des arts – Décembre 2018

Belle maquette, iconographie impressionnante, articles des meilleurs spécialistes, ce pavé concrétise ce que Jean Dubuffet a inventé dans les années 1950, donner à voir “la naissance d’une notion“.
Télérama (n° 3593) – du 24 au 30 novembre 2018

Ébouriffant, l’ouvrage des éditions Citadelles & Mazenod est une odyssée sémantique, esthétique et politique vers ces œuvres de la marge et de l’ailleurs (…) Reliée, la présente publication souscrit à l’élégance et au luxe qui distinguent les éditions Citadelles & Mazenod : sa couverture rouge feutrée est recouverte par une jaquette dont le bariolage chromatique et la profusion formelle, empruntés à une oeuvre majeure d’Aloïse Corbaz, sont emblématiques du corpus hébergé par ces quelques six cent pages”.
Le Journal des Arts – Décembre 2018

Un collectif international d’historiens d’art, de critiques, de psychologues, psychiatres et artistes fait aujourd’hui le point dans un ouvrage monumental, richement illustré“.
Le Figaro – 3 décembre 2018

“S’il devait y avoir une bible de l’art brut, ce serait ce splendide livre (…). Sous la direction de Martine Lusardy, l’ouvrage donne une dimension internationale à cet art multiple fort heureusement indéfinissable’.
Le Matin Dimanche – 9 décembre 2018

Ce superbe ouvrage fait le tour du monde de ces productions qui ne répondent à aucun critère“.
Femme Actuelle Senior – Janvier 2019

“Un somptueux panorama de l’oeuvre d’artistes longtemps ignoré, aujourd’hui recherchés (…). Comme tous les ouvrages de Citadelles & Mazenod, il est très gros et superbement illustré de reproductions de grande qualité”.
Le Monde – 14 décembre 2018

“Des oeuvres novatrices signées Aloïse, Darger, Walla, Zinelli, Traylor ou Sawada qui bouleversent et modifient notre regard sur la peinture, sont réunies dans cette magnifique anthologie”.
Le Figaro Magazine – Du 14 au 15 décembre 2018

Ce magnifique ouvrage, auquel ont contribué une quinzaine de spécialistes lève le voile sur les ateliers et entreprises qui ont vu le jour aux quatre coins du monde, depuis la Chine jusqu’à la Californie en passant par la Bretagne ou l’Afrique du Sud. Visions mystiques, peinture vagabonde, dessins méticuleux, constructions folles et ce que Dubuffet appelait une “invention sans frein, haute ivresse, liberté totale”. Liberté, l’autre nom de l’art“.
L’Obs – 20 décembre 2018

À la fois savant et humble, le pavé se lit, généreux, avec des vitesses différenciées. Offrant aussi la possibilité de ne vivre que l’aventure en immersion dans ce trouble créateur et son infinitude“.
Tribune de Genève – 20 décembre 2018

Les belles éditions Citadelles & Mazenod viennent de faire paraître un nouvel opus dans leur célèbre collection « L’Art et les grandes civilisations », cette fois-ci sous la direction éclairée de Martine Lusardy, et préfacé par Michel Thévoz : « L’art brut ». Un titre d’où crépitent les bruits d’un bouillon de culture ! Car la notion d’ « art brut » est tout autant question à une interrogation non formulée sur l’art comme méditation, que réponse sans point final dans un effort de médiation entre connu et inconnu. La magie absolue de ce livre opère quelque part entre les deux. De quoi brosser un large panorama non exhaustif d’un continent artistique rétif à la logique, et qui résiste encore et toujours aux mornes sangles de la norme…
Le Mot & La Chose – Décembre 2018
http://www.lemotlachose.com/lart-brut-citadelles-mazenod/

*
*
*