Fadas !

 

VENUS D’AILLEURS
éditeurs présentent 

Samedi 18 Juin 2022
Halle Saint Pierre
– à la librairie

Lecture Musicale (25 mn) à 15h30 par :
Mr. Djub, Lou Dubois & Patricia Hakenbenner 
Musique :
Arsène Tryphon & cie 

Rencontres et signatures de 16h – 18h
avec
Mr.Djub, Michel Cadière, Patricia Hakenbenner,
Sylwia Chrostowska, Lou Dubois, Joël Gayraud,
Yoan Armand Gil, Guy Girard…

Présentation des livres d’artiste
de Gérard Lattier, de Benoît Pingeot
et autres ouvrages de VENUS D’AILLEURS
&
Dimanche 19 juin 2022 à 16h
Halle Saint Pierre – à l’auditorium

La petite balade du grand macabre
Théâtre de papier avec Eric Poirier  (45mn)

Mais il est temps de commencer, de narrer, de témoigner de ce qui s’est vraiment passé. 
Ce qui a failli être … le début de la fin.

Adaptée de l’œuvre de Guelderode, dessins et décors de Y.A.Gil.

Participation aux frais : 8 €
Réservation : 01 42 58 72 89
Le programme détaillé sur www.venusdailleurs.fr

Ce qui unit toutes ces personnalités dans Venus d’Ailleurs réside dans un esprit et une esthétique. Une conception du livre comme merveille, musée portatif, utopie libertaire à s’approprier, entreprise sans fin et espace collaboratif d’expérimentation graphique et littéraire. (…)
Ces Alice-là n’ont jamais douté de la qualité du lait de l’autre côté du miroir et, s’ils défient la rationalité, ils mettent en œuvre des dispositifs rigoureux tout en opérant des déplacements renversants, générant une lecture du monde à l’endroit et à l’envers. Ils partagent l’attrait pour des pratiques artistiques dans l’ordre de la combinatoire, du collage et du montage. Ils fréquentent les alentours du surréalisme, du dadaïsme, de Fluxus, et les formes liées à l’art de l’illusion, du rêve, du brut et du kitsch. Ils abusent du dissonant, de la circulation entre les arts et de l’exploration sans GPS.

  • Extrait de étoile fillante, Joëlle Busca

 

Bertrand Lacy

Frelonnes
pièce en 3 actes de
Bertrand Lacy

Une invasion de frelons oblige deux sœurs, que tout sépare, à vivre ensemble,
sous le regard d’un homme-à-tout-faire qui servira à la fois de témoin passif et
de victime active… car l’affrontement entre les deux sœurs sera sans pitié !

Jeudi 16 juin 2022 à 15 heures – entrée libre
Réservation conseillée : 01 42 58 72 89

Interprétation :
Mado : Marie Le Cam
Ève : Caroline Frossard
Simon : Michel Melki
Musiques de Valentina Manysheva & Vladimir Kudryavtsev
Sculptures de Irène le Goaster
Régie : Idir Laribi

Halle Saint Pierre – à l’auditorium

 

Note de l’auteur :
“J’ai voulu créer une sorte de huis clos étouffant dans lequel on ne sait plus vraiment si le danger vient de l’extérieur… ou de l’intérieur.
La peur, le désir, la trahison, le mensonge et la vengeance sont les ingrédients de cette histoire tragique… mais j’ai aussi voulu que l’impertinence et l’humour soient les condiments qui assaisonnent le tout.”
Un violon (parfois grinçant) rythmera cette partition toute dualiste…

Auteur, comédien, musicien et plasticien, Bertrand Lacy se partage avec passion entre toutes ces disciplines.
Au Théâtre, il a écrit et mis en scène “Rien” et “Le Bal des Zingues” ainsi que la série télévisuelle “Les Zingues” (en cours de production).
Il a également écrit L’homme sans vagin paru en 2018 (L’Harmattan) et L’Obsolescence des sentiments paru en 2020 (L’Harmattan).

« Nous, Marilyn »

Spectacle – Performance

« Nous, Marilyn »
 
Anne Goroubenartiste plasticienne 
Muriel Piquart, comédienne 
Ruby Mae Shiels et  Jules Fromonteilmusiciens

ont voulu faire entendre la voix qui perce à travers les mots de
Marilyn et qui a été si peu écoutée.

Ainsi, ils proposent à la Halle Saint Pierre une performance singulière le :
 
Dimanche 5 juin 2022, à 15 heures  – entrée libre
 
Halle Saint-Pierre, à l’auditorium
Réservation conseillée : 01 42 58 72 89
 
 
 


Préambule

Le monde entier connaît le visage, le corps, la voix de Marilyn Monroe. Tout chez elle a été commenté, documenté, mis en scène, fantasmé. Sa mort tragique, son enfance dévastée, ses amants multiples, sa dépendance aux médicaments et au Dom Pérignon … de tout cela les romanciers se sont emparés.
Mais qui a lu Marilyn par elle-même ? Qui a lu les propres mots de cet enfant bègue, de cette femme qui interroge ?
Elle écrivait sur des carnets ou des feuilles volantes. Souvent, elle raturait et corrigeait ces écrits ; parfois elle les annotait. Elle les soumettait à ses amis de confiance, Truman Capote et Norman Rosten qui l’encourageaient, car elle avait une écriture personnelle et poétique.
En 2010, ses écrits, réunis par Bernard Comment et Stanley Buchthal et traduits par Tiphaine Samoyault, paraissent en français aux éditions du Seuil sous le titre Fragments.

Le spectacle à la Halle Saint Pierre

À la lumière des 36 portraits de Marilyn Monroe dessinés en 2020 par Anne Gorouben et filmés par le cinéaste Christophe Clavert, Muriel Piquart dit une sélection des textes de Marilyn Monroe.

Elle lit également :
– Dans Le documentaire-poème La rabbia de Pier Paolo Pasolini, l’hommage à Marylin composé en 1963 raconte la cruauté avec laquelle le monde s’approprie Marilyn et la dérobe à elle-même ;
– le monologue de Molly Bloom (pris dans Ulysse de James Joyce) et que lisait Marylin : le chant d’une femme qui affirme, oui, rien n’est plus vivant et libre que la curiosité et le désir pour les choses et la chair de la vie, oui, le corps d’une femme.

Muriel Piquart est accompagnée par Ruby Mae Shiels et Jules Fromonteil aux musiques, aux chants et, parfois, en écho.

Le spectacle s’appuie sur les traductions de Tiphaine Samoyault et les adaptations de Ken Kincaid et Muriel Piquart, ainsi que sur la précieuse documentation réalisée par Éric Boukhobza.

Les artistes sur scène

Anne Gorouben est née et vit à Paris. Elle est diplômée de l’ENSAD, atelier de Zao Wou Ki. Figuration dépouillée où s’impose le rapport des corps à l’espace et au temps, sa peinture s’organise en grands cycles liés à l’Histoire et à l’exil dont Le poids des silences Berlin Ouest-Dresde 1989-1993, infinis La Rochelle 1995-1996, D’Odessa à Odessa Paris-Odessa-New York-Marseille 1997-2000.
Elle visite en dessin le Journal de Kafka, commence une autobiographie dessinée.
En 2003 elle présente un hommage à Paul Celan au musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme à Paris, et en 2013 une exposition rétrospective au musée de l’Hospice Saint Roch à Issoudun. En 2011 elle publie 100, boulevard du Montparnasse aux éditions Les Cahiers Dessinés, et en 2015 mon kafka, chez Encre marine. Elle est lauréate de la Villa Yourcenar en 2018.
Ses œuvres sont présentes dans des collections publiques ou privées en France ou à l’étranger où elle expose régulièrement.

Jules Fromonteil est un musicien oscillant constamment entre un apprentissage autodidacte et institutionnel. Musicien voyageur, il s’est spécialisé dans les instruments à anche, clarinettes et saxophones, autour d’un répertoire jazz teinté de musiques traditionnelles pluriculturelles.
Il a la chance d’avoir pu emmener sa musique autour du monde de diverses manières :
En camion avec “Les Poissons Voyageurs”, en voilier avec “Festina Lente”, à pied et en haute montagne avec “La Tournée des Refuges”, ou à vélo avec “La Fanfare sans Phare”.
Installé à Toulouse depuis maintenant un an, il profite d’un répit afin d’explorer un nouveau répertoire de musiques actuelles tout en approfondissant fermement l’apprentissage de la musique New Orleans.

Ruby Mae Shiels, multi-instrumentaliste de talent, grandit sur les côtes bretonnes et en Auvergne dans le foisonnement d’une famille musicienne. Elle joue de la mandoline, du banjo, du ukulélé, de la guitare électrique, acoustique et basse, et maîtrise piano, claviers et percussions. Elle est également compositrice, chanteuse, rappeuse et beatmaker.
Outre sa place au sein de la formation familiale, « The Shiels », elle est la moitié du duo hiphop, « The Village Vandals », pour lequel elle compose, écrit, joue et chante. Elle est aussi musicienne en solo.
Elle a participé à des spectacles d’art vivant contemporain ainsi qu’à des pièces de théâtre, et on peut apprécier son talent dans de nombreux clips de musique.
Elle a à son actif les albums suivants : Café-Concert, The Shiels (2016) ; Houdoud, Bab El Ouest (2019) ; 500 Animals, The Shiels (2021) ; Vandalism, The Village Vandals (2022).

Après des études de cinéma et de philosophie, Christophe Clavert réalise son premier film en 1999, Les faux monnayeurs (la bonne affaire). Il travaille ensuite dans la distribution et la production parallèlement à la réalisation de ses propres films et en étant occasionnellement pour d’autres chef opérateur et monteur. Il a notamment fait la photographie et été le monteur de nombreux films de Jean-Marie Straub depuis 2009.

En naissant en Bretagne, Muriel Piquart ne fait qu’y passer. Elle grandit un peu partout avant de devenir citoyenne du monde, comédienne et violoncelliste autodidacte.
Formée à Ecole Blanche, elle travaille avec les grands du théâtre – metteurs en scène tels Brigitte Jacques, Stéphane Braunschweig ou Joël Pommerat, et comédiens comme Denis Lavant, Denis Polyadès, Madeleine Marion ou Serge Merlin. Elle tient des premiers rôles dans des pièces de Racine, Shakespeare, Beckett, Novarina…
Puis elle prend le large. Elle rejoint la troupe itinérante, Footsbarn Travelling Theatre, et parcourt le monde comme comédienne, violoncelliste et metteuse en scène.
En 2011, de retour à Paris, elle est metteuse en piste à l’Académie Fratellini, tout en élargissant son répertoire de violoncelliste à des musiques populaires. Actuellement, elle est comédienne et musicienne avec la troupe franco-allemande Théâtre Action.

Pour en savoir plus long sur Marilyn

Le ravissement de Marilyn Monroe suivi de Nous, Marilyn, de Anne Gorouben et Olivier Steiner a été publié par Marie Hasse aux éditions Métropolis en décembre 2021

Fragments. Poèmes, écrits intimes, lettres de Marilyn Monroe a été publié par Bernard Comment et Stanley Buchthal aux éditions du Seuil en octobre 2010