Les Eternels FMR

Les Éternels FMR s’installent à la Halle Saint-Pierre

du lundi 2 décembre 2019 au dimanche 5 janvier 2020

Et vous présentent la production de plus de 70 éditeurs indépendants, décalés, alternatifs, furieux, irrévérencieux…

Halle Saint Pierre – à la librairie (entrée libre)
Ouvert tous les jours sauf le 25 décembre et 1er janvier, ferme à 16h le 24 et 31déc

ÉVÉNEMENTS

La librairie FMR s’entoure d’une exposition d’œuvres de Pascale Rompteau et de Samuel Hoppe (Zone sensible), et de sérigraphies et objets graphiques des éditions Relief.

Samedi 7, 15 h : débat* et dédicace autour de Une culture du viol à la française (Libertalia) de Valérie Rey-Robert (auditorium – entrée libre)

Du « troussage de domestique » à la « liberté d’importuner ». Dans cet essai documenté et novateur, l’autrice analyse et définit les violences sexuelles, déboulonne toutes nos idées reçues et bat en brèche l’argumentaire déresponsabilisant les violeurs. Elle insiste sur les spécificités hexagonales du concept de « culture du viol », démythifie le patrimoine littéraire et artistique, et démontre, point par point, qu’il est possible de déconstruire les stéréotypes de genre et d’éduquer les hommes à ne pas violer.

Dimanche 8, 15 h : Dareka & Gaspard dédicacent leur roman graphique Tourbillons (Xérographes)

Samedi 14, 14 h : les auteur.e.s des Forges de Vulcain débarquent en force pour dédicacer leurs ouvrages
« Les éditions Aux forges de Vulcain publient depuis 2010 des essais et des romans, qui sont comme des moyens de regarde le monde, mais avec un sourire en coin. »
http://www.auxforgesdevulcain.fr/

Dimanche 15, 15 h : présentation* et dédicace de Arpenter le paysage (Anamosa) de l’ethnologue Martin de La Soudière (auditorium )

Martin de La Soudière est ethnologue au CNRS et à l’EHESS et intervient à l’École nationale supérieure du paysage de Versailles-Marseille. Il travaille depuis de nombreuses années sur des dimensions sensibles du monde rural, avec une prédilection pour la moyenne montagne (Massif central, Lozère, Pyrénées). Ses ouvrages principaux sont : Lignes secondaires (Créaphis, 2008), Poétique du village. Rencontre en Margeride (Stock, collection « Un ordre d’idée », 2010), Au bonheur des saisons. Voyage au pays de la météo (Grasset, 1999), L’hiver. À la recherche d’une morte saison (Maison des sciences de l’homme, 1987).

Samedi 21, 15 h 00 : présentation* et dédicace de autour de la trilogie Points de non-retour (L’Arche) d’Alexandra Badea (auditorium)

Deuxième partie de la trilogie sur les récits manquants de l’Histoire française récente, Points de non-retour [Quais de Seine] est une plongée dans l’intériorité de Nora. Déjà présente dans le premier volet Points de non-retour [Thiaroye], la jeune femme, réalisatrice de documentaires pour la radio, nous conduit de l’autre côté de la Méditerranée sur les traces de ses ancêtres. Elle découvre, à travers des rêves, des souvenirs enfouis et des fragments de récits documentaires, des morceaux de l’histoire de son père. Présent et passé se confondent. Quelle est la responsabilité de l’Histoire dans les déchirements d’une famille mixte, comme il en existe tant ?

Présentation complète du livre https://www.arche-editeur.com/livre/points-de-non-retour-quais-de-seine-678

Bio auteure  https://www.arche-editeur.com/auteur/alexandra-badea-136

* présentations et débats seront animés par Anaïs Merckhoffer

entrée libre