Les Forces de l’ordre invisible

Rencontre & Dédicace

« Les Forces de l’ordre invisible »
Emile Tizané (1901-1982), un gendarme sur les territoires de la hantise

de Philippe Baudouin
éditions Le Murmure, novembre 2016

1ere_couverturetizane_medium

Préface de Dominique Kalifa. Postface de Hélène L’Heuillet

Dimanche 11 décembre 2016 à 15 heures
Halle Saint Pierre – à l’auditorium (entrée libre)

Présentation 

Émile Tizané a-t-il réellement existé ? Sans la découverte récente de ses archives privées, il eût été permis d’en douter tant la vie romanesque de cet homme paraît conférer à celui-ci tous les traits caractéristiques d’un personnage de fiction. Cas unique, cet officier de gendarmerie fut sans doute le plus grand expert français en matière de « maisons hantées » et sillonna ainsi les routes de campagne pour les besoins de ses enquêtes officieuses. Réunis ici pour la première fois, ses dossiers se composent d’innombrables notes, rapports, photographies, croquis et correspondances qui laissent entrevoir les aspects à la fois fascinants et obscurs d’un gendarme sur les territoires de la hantise.

Extrait
« Officier de gendarmerie, je me suis attaché à l’étude des problèmes incompris qui prennent parfois naissance dans certaines maisons ou leurs abords immédiats. Fort critiqué par nombre de mes camarades, souvent même par des chefs qui m’ont reproché de mal employer mon activité, j’ai cherché dans les enquêtes de gendarmerie relatant des histoires dites ‘occultes’ la part qu’il convenait de donner à la vérité. Plus particulièrement aiguillé vers l’étude des maisons dites ‘hantées’, je recherchais à l’origine la fraude, mais le nombre des documents que j’ai pu recueillir, leur étude, et les conclusions que j’ai pu en tirer me permettent aujourd’hui de soutenir que dans la plupart des cas motivant enquête, il y a toujours un être vivant qui est le centre des phénomènes. »

Lettre de Émile Tizané à Alexis Carrel du 22 janvier 1942.

 

Enregistrer

Enregistrer

Ripou’X-èmes

Après « La dictée sans faute »,
après
« ficelle à la Maison de la poésie »,
Voici :
ficelle
« Ripou’x-èmes »
ouvrage collectif
Rougier V. éditions, collection « ficelle »

Lecture/spectacle du 43ème livret « Plis Urgent »
Dimanche 18 décembre de 15h à 16 heures – entrée libre
Halle Saint Pierre – auditorium

couv-1-ripoux  couv-4-ripoux

*

Petit spectacle lectures faisant suite à l’édition d’un ouvrage collectif intitulé :
Ripou’x-èmes (le livret est disponible à l’espace librairie).

Exercices poétiques sur le thème : Ripou’x :
Le mot ripou présente la particularité d’avoir un pluriel en «-ous» et en «-oux»…
Entré dans le dictionnaire avec le troisième millénaire…
Seuls sept mots français en «-ou» ont leur pluriel en «-oux» au lieu de «-ous» :
Bijou, caillou, chou, genou, hibou, joujou, pou. Viens ripou mon chou, mon bijou, mon joujou, sur mes genoux, et jette des cailloux à ce hibou plein de poux.

Rigolons !

Sur scène :
Dominique Mac’Avoy, comédienne ; Marc Kober, médiateur, Vincent Rougier, éditeur ; et quelques auteurs parmi les 25 sélectionnés pour cette édition.

Avec nos poètes :
Claude Astier —Yves Barré — Bertille Berthier —Daniel Birnbaum — Christian Cavaillé — Patricia Castex Menier_—Jean-François Clapeau — Etienne Cornevin — Monique Domergue — Alain Fontaine — Luc Guénée — Alain Jadot — Constantin Kaïtéris — Marc Kober — Roger Lahu — Xavier Le Floch — Patrick Ledivenah — Christophe Levis — Emmanuelle Ly — Dominique Mac-Avoy — Nicolas Maier — Patrice Maltaverne — Denise Miège — Jean-Pierre — Nedelec — Sabine Péglion — Pierre Rosin — Jean-Claude Touzeil — Francine Vincent-Dard.

  mdlp
De gauche à droite – Marc Kober, Gilbert Lascault, Vincent Rougier –

                                  *

Rougier Vincent éditions
ficelle – Les Forettes – route de la Trappe – 61380 – Soligny la Trappe rougier.atelier@wanadoo.fr

+ d’infos

 

9782330060664

Présentation du roman, Les Pierres vives,
d’Anne Guglielmetti
Éditions Actes Sud, 2016

Lecture & Signature
Samedi 1er octobre à 15 heures

Halle Saint Pierre – à l’auditorium (entrée libre)

Lecture par l’auteur d’extraits du roman
précédée d’une présentation de Christophe Carraud,
directeur de la revue et des éditions Conférence.
suivie d’une signature

 

Les pierres vives, paru en avril 2016 aux éditions Actes Sud, est le huitième roman d’Anne Guglielmetti.

Il a pour cadre le XIe siècle et l’épopée normande qui, parallèlement à la main mise de Guillaume le Conquérant sur l’Angleterre, mène une poignée de chevaliers à la découverte puis à la conquête de l’Italie du Sud.

Le héros principal en est un enfant recueilli dans un monastère bénédictin situé dans la forêt d’Ouche, devenu le protégé de l’abbé et destiné à être copiste. Chassé quelques années plus tard de ce monastère, il entreprend à son tour, sous la garde d’un géant et à dos de mule puis à pied, ce voyage de tous les dangers vers l’Italie normande. Roman aux prises avec l’histoire, roman d’initiation, Les pierres vives interroge la foi et l’Église, dans un haut Moyen Age qui nous est moins lointain qu’il n’y paraît. Mais surtout, son écriture dense et poétique en fait un roman immergé dans la nature et qui suit, pas à pas, son personnage principal en quête d’une vérité intérieure qui l’invitera à s’abandonner au mystère de la vie et aux voies parfois magiques que celle-ci nous offre pour la trouver.

*

1408Anne Guglielmetti

Romancière et traductrice de livres d’art et d’architecture (Fondation Cartier, Actes Sud, Somogy, Éditions du Centre Pompidou, le Moniteur), Anne Guglielmetti, née à Paris en 1952, a notamment publié chez Actes Sud, Le Domaine (1999, Babel n°528) et Les Paroles des jours (2002).

Elle est cofondatrice de la revue semestrielle Mirabillia, elle vit et travaille à Paris.

+ d’infos

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer