Marc Décimo

C O N F E R E N C E /  S I G N A T U R E
de
Marc Décimo
 autour de la présentation de ses deux derniers livres, lesquels traitent des
relations
entre art, littérature et folie

Et il y aura une surprise !

1- Des fous et des hommes avant l’art brut
 – suivi de Marcel Réja : L’Art chez les fous
Le dessin, la prose, la poésie – 1907 (édition critique et augmentée) 


2- Le texte à l’épreuve de la folie et de la littérature
avec Tanka G. Tremblay

3- Coloquintessence

Samedi  27 janvier de 16h00 à 17h30 – entrée libre

Halle Saint Pierre – à auditorium
Réservation conseillée au 01 42 58 72 89

  
Coloquintessence

1. Des fous et des hommes avant l’art brut – suivi de Marcel Réja : L’Art chez les fous – Le dessin, la prose, la poésie – 1907 (édition critique et augmentée) 

Un essai introductif sur les pratiques artistiques dans les conditions de l’asile, depuis la Belle époque jusqu’à la théorisation de l’art brut. Autour de la réédition critique et augmentée de la célèbre étude de l’aliéniste français du début du XXe siècle, Marcel Réja, et du « Musée de la folie » inventé par Auguste Marie.
+ d’infos ici

2. Le texte à l’épreuve de la folie et de la littérature (avec Tanka G. Tremblay)

Une somme consacrée aux liens étroits entre littérature et folie, du XVIIIe siècle jusqu’à nos jours. Où commence et finit la Littérature ? Où commence et finit la folie ? De l’histoire de ces limites traitent depuis le XVIIIe siècle jusqu’à nos jours littérateurs, notamment – autour de la question des « fous littéraires » – Disraeli, Philarète Chasles, Gabriel Peignot, Nodier, Breton, Queneau, médecins, etc. Que faire des Gleïzès (l’inventeur du végétarisme), des farfadets de Berbiguier de Terre-Neuve du Thym, de Jules Allix atteint d’escargotomanie, de la philanthropophagie de Paulin Gagne, de Jean-Pierre Brisset atteint de grenouillomanie, du marquis de Camarasa et de ses brouettes, de Perreaux (l’inventeur de la moto), de Normand Lamour et de tant d’autres?
+ d’infos ici

3. Coloquintessence

Livre d’artiste qui évoque en raccourci l’histoire de l’art à partir de coloquintes, cette cucurbitacée qui fait naturellement l’apologie d’Ubu roi.

Notices biographiques

Professeur d’histoire de l’art contemporain à Paris-X Nanterre, Régent du Collège de ‘Pataphysique (chaire d’Amôriographie littéraire, ethnographique et architecturale), Marc Décimo est linguiste, sémioticien et historien d’art. Il a publié un vingtaine de livres et de nombreux articles sur la sémiolologie du fantastique, sur les fous littéraires (Jean-Pierre Brisset – dont il a édité l’œuvre complète aux Presses du réel –, Paul Tisseyre Ananké) et sur l’art brut, sur Marcel Duchamp (La bibliothèque de Marcel Duchamp, peut-êtreMarcel Duchamp mis à nuLe Duchamp facile, les mémoires de Lydie Fischer Sarazin-Levassor, Marcel Duchamp et l’érotisme) et sur l’histoire et l’épistémologie de la linguistique.

Tanka G. Tremblay est professeur au collège Jean-de-Brébeuf de Montréal, associé à l’O. Québécois de ‘Pataphysique.

ART DES FOUS et ART BRUT

ATTENTION
la conférence de 15 heures est complète, pour celle de 16h15 il est recommandé
de s’inscrire au 01 42 58 72 89

Rencontre-conférence autour de l’ouvrage

ENTRE
ART DES FOUS
ET ART BRUT


LA COLLECTION SAINTE-ANNE

présentée par Anne-Marie Dubois

Conservateur du Musée d’Art et d’histoire de l’Hôpital Sainte-Anne – MAHHSA –, Paris

Dimanche 12 Novembre à 15 heures et à 16h15 – entrée libre
Réservation conseillée : 01 42 58 72 89

La rencontre sera suivie d’une séance de dédicaces
Merci de confirmer votre présence par téléphone au : 01 42 58 72 89

*

LE CONTEXTE

Cette année, l’hôpital Sainte-Anne fête ses 150 ans. Aussi paraissait-il important à la Halle Saint Pierre de rendre compte au travers du livre d’Anne Marie Dubois de l’histoire de la Collection Sainte-Anne et des deux expositions retraçant son parcours :

– Elle était une fois. Acte I : la Collection Sainte-Anne, les origines
du 15 septembre au 26 novembre 2017
Elle était une fois. Acte II : la Collection Sainte-Anne, autour de 1950
du 30 novembre 2017 au 28 février 2018

Site de l’exposition ici

_

LE LIVRE

Au-delà de l’engouement du monde artistique et psychiatrique pour « l’art des fous », puis pour « l’art brut », la Collection Sainte-Anne a toujours su garder sa singularité, comme support de réflexion quant à l’identité de l’homme qui s’engage dans un processus de création, qu’il soit malade ou non.
Ce livre présente les œuvres, parfois fort anciennes et rares, qui sont à l’origine de ce fonds. Elles sont remarquables par la multiplicité de leurs styles et de leurs intentions. Certaines ont permis, en 1949 et en 1950, à l’artiste Jean Dubuffet et au médecin psychiatre Robert Volmat de confronter leurs conceptions respectives de l’art et de la folie, au travers de la présentation inédite des mêmes artistes.

_

LE SOMMAIRE 

Acte I

LA COLLECTION SAINTE-ANNE. LES ORIGINES
Paul-Ferdinand Gachet
Le voyageur français
H.A.R.
Les classiques : Justin Gesp, Melitt, C. Mottale
G. Martin
Anonyme aux appareils autolocomoteurs
Anonyme aux manuscrits
Charles Macario
René-Ernest Brédier
Anonyme polonais
Auguste Millet
Louis-Émile Gros-Brun
René Héroult
Charles-Octave Leg ( ?)
Godier
Marcel de Valoy
Hillairet
Témoignages singuliers : Albert Vecchiarelli, Oannès, P. G. et quelques anonymes
Les artistes du Vinatier : C. Gay, Marius Génin, J. de Golberry, Tray, E. Vernus, J. Housset, Jean Carreau, Katharine van Oss et anonyme

Acte II
LA COLLECTION SAINTE-ANNE AUTOUR DE 1950
Les artistes emblématiques
Guillaume Pujolle
Aloïse Corbaz
Gaston Duf
Adolf Wölfli
Les artistes brésiliens de la Collection
Maria Alves C.
Francisca Baron
Antonio Bragança
Haydée de Carvalho
João S. Carvalho
João Rubens Neves Garcia
Ozorio Prado
Sabato Quinterni
José Romanho Santos
José Théofilo R.
Albino Braz
Alexandre Nélidoff
Les artistes de la période 1949-1950 : Even, R. Neveu, Bézard, Henning et quelques anonymes
Guido Ferrari

Coédition Musée d’Art et d’Histoire de l’Hôpital Sainte-Anne, Paris
Somogy éditions d’Art, 20/09/2017

+ d’infos et feuilleter un extrait ici