Rencontres en Surréalisme

Conférences
organisées par Françoise Py
chaque deuxième samedi de janvier à juin 2018 et dimanche 4 mars
dans le cadre de l’Association Pour la Recherche et l’Etude du Surréalisme (L’APRES)
_

Hommage à Marie-Christine Brière
(1941-2017), poète

 

Dimanche 4 mars de 15h à 18h

Halle Saint Pierre – à l’auditorium
Réservation conseillée : 01 42 58 72 89

« La poésie de Marie-Christine Brière est un mélange de réalisme autobiographique baroque et de surréalisme
par l’image déferlante, dépaysante, à bout portant »

écrivait Jean Breton qui publia ses premiers poèmes aux éditions Saint-Germain des Prés.

Dans le cadre du Printemps des poètes un hommage sera rendu à Marie-Christine Brière, avec la participation de Christophe DauphinAlain BretonFrançoise Py et Françoise Armengaud, auteure de Du rouge à peine aux âmes. La poésie de Marie-Christine Brière, essai à paraître en 2018 aux éditions Librairie-Galerie Racine.

Projection d’un film documentaire :
Marie-Christine Brière, Albigeoise, féministe et poète,
écrit sur un scénario de Françoise Armengaud avec Denise Brial et Catherine Kriegel (production Atalante, 60’).

Christine Planté, universitaire et écrivaine, évoquera les difficultés rencontrées encore aujourd’hui par les poètes femmes.

Charles Gonzales, comédien, metteur en scène, écrivain et poète, lira des poèmes de Marie-Christine Brière.

Intermèdes musicaux : Béatrice Boisvieux et Lisa Burg.

NOTICE BIOGRAPHIQUE

Marie-Christine Brière est née à Albi en 1941. Deuxième naissance en Mai 68 : le théâtre, le chant, les luttes féministes, autant de passions et de rencontres vitales, confirmant depuis l’enfance, la poésie primordiale. Marie-Christine Brière a fait une entrée remarquée dans le milieu poétique en 1978, avec son recueil Montagnes à occuper, qui, exaltant le feu du désir, fut publié dans la prestigieuse collection « Poésie pour vivre ».

*

Samedi 10 mars de 10h30 à 18h – entrée libre

Endre Rozsda


Journée d’étude sur les différents aspects de l’œuvre du peintre Endre Rozsda animée par Henri Béhar et Françoise Py. Avec David Rosenberg, Alba Romano Pace, Jean-Jacques Plaisance, José Mangani.

La séance inclura des projections et un concert.

Cette Journée d’étude se terminera par un vin d’honneur dans l’atelier de l’artiste, au Bateau-Lavoir (Place Emile Goudeau, métro Abbesses).

_

NOTICE BIOGRAPHIQUE

Endre Rozsda est un peintre franco-hongrois né à Mohács le 18 novembre 1913 et mort à Paris le 17 septembre 1999.

Rozsda commence à peindre à l’école de Vilmos Aba-Novák à l’âge de 18 ans. En 1936, il présente sa première exposition solo. En 1938, il s’installe à Paris où il découvre le courant du surréalisme. Il fera la rencontre de Picasso, Arpad Szenes, Maria Elena Vieira da Silva, Etienne Hajdu, Giacometti, Max Ernst et Françoise Gilot. Il retournera à Budapest lors de l’occupation allemande. En 1945, il est l’un des fondateurs de l’École d’art moderne en Hongrie. À partir de 1948, Rozsda devra peindre en cachette puisque l’art non-officiel est interdite sous le régime communiste.

Après 1956, il retourne en France où il présente plusieurs expositions. En 1961, il participe à l’exposition internationale du Surréalisme à Milan. La même année, ses œuvres seront exposés à Munich et à Paris en mémoire de « L’Art Dégénéré ».

Rozsda devient citoyen français en 1970 et va vivre au Bateau-Lavoir. Il meurt à Paris le 16 septembre 1999.

+ d’infos


PROGRAMME 2017/2018

Samedi 2 décembre (15h30 – 18h)/

Hommage à Andrée Barret.
Présentation de l’œuvre poétique par Jacques Chatain et Louis Dalla Fior.
Lectures par Charles Gonzales, écrivain, acteur, metteur en scène.

Cythare (Santûr) par Yvan Navaï, compositeur.
Table ronde avec Andrée Barret, Jacques Chatain, Louis Dalla Fior et Françoise Py.

_

Samedi 13 janvier (15h30 – 18h)
Surréalisme et philosophie
par Georges Sebbag : Raymond Roussel, Michel Foucault et Gilles Deleuze.
Table Ronde  avec Georges Sebbag, Françoise Py, Monique Sebbag et, sous réserve, Emilie Frémond etFrançois Leperlier.
Lecture : Charles Gonzales

Samedi 10 février (15h30 – 18h)
Daniel Sibony : L’objet temps et le temps sans fil
.

Suivi d’un dialogue avec Georges Sebbag.
Lecture : Charles Gonzales

 _

Dimanche 4 mars (15h – 18h)
Hommage à Marie-Christine Brière (1941-2017), poète 
« La poésie de Marie-Christine Brière est un mélange de réalisme autobiographique baroque et de surréalisme par l’image déferlante, dépaysante, à bout portant » écrivait Jean Breton qui publia ses premiers poèmes aux éditions Saint-Germain des Prés.

Dans le cadre du Printemps des poètes un hommage sera rendu à Marie-Christine Brière, avec la participation de Christophe Dauphin, Alain Breton, Françoise Py et Françoise Armengaud, auteure de Du rouge à peine aux âmes. La poésie de Marie-Christine Brière, essai à paraître en 2018 aux éditions Librairie-Galerie Racine. Projection d’un film documentaire : Marie-Christine Brière, Albigeoise, féministe et poète, écrit sur un scénario de Françoise Armengaud avec Denise Brial et Catherine Kriegel (production Atalante, 60’). Christine Planté, universitaire et écrivaine, évoquera les difficultés rencontrées encore aujourd’hui par les poètes femmes. Charles Gonzales, comédien, metteur en scène, écrivain et poète, lira des poèmes de Marie-Christine Brière.  Intermèdes musicaux : Béatrice Boisvieux et Lisa Burg.

_

Samedi 10 mars (10h30-18h)
Journée d’étude sur Endre Rozsda animée par Henri Béhar et Françoise PyAvec David Rosenberg, Alba Romano Pace, Jean-Jacques Plaisance, José Mangani.

_

Samedi 14 avril (15h30-18h)
Giovanna, poésie, peinture et performances.

Introduction par Françoise Py, présentation par Jacqueline Chénieux-Gendron et Georges Sebbag. Lectures par Giovanna de ses Poèmes et aphorismes (1989 – 2015), préface de Jacqueline Chénieux-Gendron, ed. Peter Lang, 2017.
Projection du film de François Luxereau, Giovanna, naissance d’une œuvre, (27’), José Pierre, CNRS, 1988.
Table ronde avec Giovanna, Jacqueline Chénieux-Gendron, Jean-Michel Goutier, Françoise Py et Georges Sebbag.

 _

Samedi 12 mai (10h30 – 18h)
Journée d’étude sur les Langages du surréalisme animée par Henri Béhar et Françoise Py
10h30 – 11h30 

Pierre Taminiaux : Paul Nougé ou le langage surréaliste du hasard.
11h30 – 12h30
Valeria Chiore : Gaston Bachelard et le surréalisme : Lautréamont, Albert Flocon, Octavio Paz.
14h – 15h : Wanda Mihuleac : surréalisme et langages du corps, conférence-performance
15h – 16h : Table Ronde avec divers intervenants dont Henri Béhar, Françoise Py, Gabriel Saad et Maryse Vassevière.
Projection.
Les trois Journées d’étude sont organisée avec le concours de l’université Paris 8, Laboratoire Arts des Images et Art Contemporain (AIAC), équipe de recherche Esthétique, Pratique et Histoire des Arts ( EPHA).

 _

Samedi 3 juin (15h30 – 18h) 
Monique Sebbag : Quatre femmes de tête : Claude Cahun, Leonor Fini, Meret Oppenheim et Toyen.

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer