Hey! Deluxe#3

[ RENCONTRE /DÉDICACE ]

LANCEMENT
HEY! DELUXE #3 / SAISON 2
Mars 2019

En présence d’une douzaine d’artistes et des fondateurs
de la revue Anne & Julien

Samedi 20 avril 2019 de 15h à 18h30 – entrée libre

Halle Saint Pierre
+ d’infos

Née en 2010, la revue HEY! modern art & pop culture est unique en Europe, défend l’autre pop culture, est dédiée à l’outsider pop – terme instauré par Anne & Julien qui désigne la famille mondiale des arts porteurs d’une esthétique contemporaine pop minorée par l’académisme dominant. Soit des œuvres exclusivement figuratives, incarnations esthétiques des discours contre culturels face aux représentations et icônes produites par la culture de masse. À l’établissement du cliché, HEY! répond par la publication de travaux d’artistes peu ou jamais vus. Soit une encyclopédie en mouvement de notre époque proposant un contre champ original et brûlant d’actualité.

  • Siné Mensuel (mars 2019)

HEY! DELUXE #3
Revue d’art dirigée par Anne De HEY!

Bilingue (Français + Anglais)
240 x 290 mm à la française
320 pages abondamment illustrées
Bisannuel en librairie
Prix 44,50 € 
Trimestriel sur www.heyheyhey.fr

Disponible à la librairie de la Halle Saint Pierre

Codex Urbanus

[ CONFÉRENCE / DÉDICACE ]

«  Pourquoi l’art dans la rue ? »
Codex Urbanus
Street artist montmartrois

Dimanche 14 avril 2019 à partir de 15 heures – entrée libre

Halle Saint Pierre – à l’auditorium
Réservation conseillée : 01 42 58 72 89

*

La conférence
« Lors de cette conférence à la Halle Saint Pierre, temple de l’Art Brut à Paris, c’est non seulement les sources du graffiti et du street art qui seront interrogées, mais aussi ça relation au monde de l’art contemporain : pourquoi les experts ont tant de mal à l’appréhender? Quelle est sa place dans l’art contemporain? Le street art officiel est-il encore du street art …? »

Street art et graffiti : quelle place dans l’art contemporain?
Ce sont des mouvements mondiaux auquel quasiment tous les terriens vivant en ville sont exposés: depuis quelques décennies, des femmes et des hommes se sont mis à placer sans autorisation, gratuitement et illégalement de l’art dans l’espace public, ce qui n’avait aucun précédent historique. Alors que certains des artistes les plus connus en sont aujourd’hui issus – Haring, Basquiat, Banksy, Shepard Fairey – le monde de l’art contemporain peine encore à comprendre et à accepter un mouvement qui semble vivre à la marge.

L’artiste / auteur
Codex Urbanus est un street artist montmartrois qui dessine depuis des années des créatures fantastiques dans la rue. À ce jour c’est plus de 350 chimères qu’il a glissé dans son bestiaire de béton… C’est parce qu’il s’est interrogé sur sa propre pratique vandale que lui, en tant qu’autodidacte, s’est mis à réfléchir aux raisons qui l’ont poussées à entreprendre cette œuvre urbaine, et par extension aux raisons qui ont poussé des centaines des artistes à placer de l’art illégalement et systématiquement dans la rue. Devant l’absence de réponse à cette question dans les livres qu’il consulte, il écrit lui-même un essai qui parait en 2018 chez Critères Éditions : « Pourquoi l’art est dans la rue?»

  • Codex Urbanus, Paris – février 2019