DEDICACES

RENCONTRE / SIGNATURE
autour du livre
ESPRITS VAGABONDS
de
Barbara d’ANTUONO
œuvres textiles
Kevin PIERRE
textes en créole haïtien et français
Daniel CONROD – préface
Samedi 11 décembre 2021 de 15h à 17h
Halle Saint Pierre – à la librairie (entrée libre)


Collection L’œuvre contée
Édition bilingue français / créole haïtien
Editions L’Œil de la femme à barbe

Présentation 
Plus de 20 œuvres textiles oniriques et d’un baroque flamboyant de Barbara d’Antuono – dans lesquelles l’humour n’est jamais loin et Haïti toujours présent – sont accompagnées des textes poétiques du jeune auteur haïtien Kevin Pierre, proposées en créole haïtien et en français.

La collection L’œuvre contée
Des contes modernes dans lesquels l’œuvre est mise au cœur du récit à l’instar d’un personnage. Le texte quant à lui peut être conçu à 2 ou 4 mains, sur un mode poétique, scientifique, philosophique…

Les auteurs
Née en 1961, Barbara d’Antuono quitte la France dans les années 80 pour les Antilles tout d’abord puis s’installe à Haïti où elle reste 5 ans. Elle découvre la peinture avec l’artiste haïtien Ronald Mevs et restera marquée à vie par son séjour. Globetrotter, elle nourrit son imaginaire de ses voyages : en Afrique notamment ou sur les pentes des volcans du monde entier.

Kevin Pierre est un jeune haïtien comédien, percussionniste, journaliste et poète dont le premier recueil est paru en 2019. Il se laissera inspirer par le travail de Barbara pour des textes poétiques inédits.

L’éditeur
Galerie d’art nomade et maison d’édition, L’œil de la femme à barbe – dédié à l’art singulier, l’expressionnisme et l’artisanat d’art – défend des artistes vivants aux expressions multiples.

Le livre /Quatrième de couverture
Cousant à la main comme d’autres récitent des mantras et ne décidant rien à l’avance, Barbara d’Antuono laisse surgir des images sans cohérence particulière les unes avec les autres, mais auxquelles elle donne corps dans une sorte d’urgence. Sa rencontre en Haïti avec le Baron Samedi et la mythologie liée au vaudou, ainsi que les éclaboussures traumatiques du coup d’état de 1986 et des exactions dont elle est témoin, la précipitent dans
une nécessité de dire l’indicible : « Coudre, suturer, refermer ces plaies, greffer un tissu sur un autre, mais aussi « broder » pour donner un sens, pour témoigner parfois de mon désir profond de réunir les deux cultures qui m’habitent ».
Créatrice d’imaginaire, elle fait naître sous ses doigts un monde jubilatoire, onirique, ironique, carnavalesque et parfois naïf. Imprégnée de ce savoureux mélange, toute
son œuvre se condense dans un syncrétisme baroque flamboyant, où l’humour n’est jamais loin et Haïti toujours présent.
Sur ces images intemporelles, le jeune auteur haïtien Kevin Pierre pose les mots poétiques d’un engagement contemporain pour la dignité de son pays. Leur échange de fils et
de mots parle des choses de la vie et de la mort, du vaudou ancestral et des difficultés d’aujourd’hui.
Pour restituer au lecteur la puissance évocatrice de la langue de l’auteur, les textes accompagnant les œuvres sont proposés en version bilingue français/créole haïtien.

Contact Éditeur :
Ghislaine Verdier, L’œil de la femme à barbe
06 81 22 16 87 – 01 73 55 23 17 – lafemme@loeilabarbe.fr