Les écrits bruts

RENCONTRE / SIGNATURE
avec
Michel Thévoz
à l’occasion de la réédition de l’ouvrage de référence sur les écrits de l’Art Brut, revu et complété
Les écrits bruts
Le langage de la rupture
Préface de Jean Dubuffet
Editions du Canoë, nov. 2021

MERCREDI 8 DÉCEMBRE 2021
Prise de parole de Michel Thévoz à 17h30 suivie d’une signature 

Halle Saint Pierre – à l’auditorium (entrée libre)
Réservation indispensable : 01 42 58 72 89

À propos

Ouvrage de référence sur l’Art Brut dans l’écrire, revu et complété, portant sur les documents rassemblés par Jean Dubuffet et Michel Thévoz à la Collection de l’Art Brut à Lausanne. Derrière les murs de l’asile, ou dans la solitude de leur retraite, certains proscrits de notre société s’expriment par l’écrit, secrètement et assidûment. Exclus de l’échange social, tenus pour irresponsables, ils tiennent le langage de ceux qui n’ont plus rien à perdre, et qui n’ont plus à respecter les règles de communication : langage de la rupture et de l’intensité, qui transgresse insolemment la frontière entre l’écrire et le dessiner, et qui nous révèle l’envers de notre culture.

 

Michel Thévoz

Michel Thévoz, né en 1936, professeur honoraire à l’Université de Lausanne, a été conservateur au Musée cantonal des beaux-arts de Lausanne, puis conservateur de la Collection de l’Art Brut depuis sa fondation en 1976 et jusqu’en 2001. Il a consacré une trentaine d’ouvrages à des phénomènes borderline tels que l’académisme, l’art des fous, le spiritisme, le reflet des miroirs, l’infamie, le syndrome vaudois, le suicide. Il a publié récemment L’art suisse n’existe pas aux « Cahiers Dessinés » et Pathologie du cadre aux Éditions de Minuit.