Outsider Art Fair

La LIBRAIRIE
de la Halle Saint Pierre hors-les-murs à
  

l’Outsider Art Fair
du 19 au 22 octobre 2017

2 Institution partenaire depuis l’origine, la Halle Saint Pierre installe sa librairie de référence à l’Outsider Art Fair à l’Hôtel du Duc, et propose une sélection de livres sur l’Art Brut, des catalogues d’expositions, des revues, ainsi que des ouvrages inédits.
Elle reçoit des auteurs pour des dédicaces.

Adresse
Hôtel du Duc
22, rue de la Michodière, 75002 Paris
Métro : Opéra

Horaires
Avant-première : Jeudi 19 octobre 14h00 – 18h00 
Vernissage : Jeudi 19 octobre 18h00 – 22h00

Ouverture au public :
Vendredi 20 octobre 11h00 – 20h00 

Samedi 21 octobre : 11h00 – 20h00 
Dimanche 22 octobre 11h00 – 18h00
+ d’infos 


RENCONTRES / DÉDICACES
Samedi 21 octobre de 14h30 à 18h30
Stand de la Halle Saint Pierre

14h30 à 15h30 

Emilie CHAMPENOIS
L’Art Brut,
Que-sais-je, 2017

 

*

15h30 à 17 heures
Bruno MONTPIED
Le Gazouillis des éléphants
Premier inventaire des environnements populaires spontanés en France
Editions du Sandre, 2017

*

17h à18h30
Marc DECIMO
Des fous et des hommes avant l’art brut – suivi de Marcel Réja : L’Art chez les fous – Le dessin, la prose, la poésie – 1907 (édition critique et augmentée)
Editions Les Presses du réel, 2017

*

17h à18h30
Marc Décimo & Tanka G. Tremblay
Le texte à l’épreuve de la folie et de la littérature
Editions Les Presses du réel, 2017

*


Programme de la Foire

OAF Talks 2017
Conversation entre Daniel Cordier,
Anne Sauvagnargues
 et Valérie Rousseau
Samedi, 21 octobre à 12h

Hôtel Drouot
9, rue Drouot  – 75009 Paris

Karel Appel et l’influence de l’art outsider
Samedi, 21 octobre à 14h

Hôtel Drouot
9, rue Drouot  – 75009 Paris

Pour acheter les billets en ligne, cliquez ici


La presse en parle

Outsider Art Fair 2016 — Foire de référence de l’art brut
slash-paris.com

Couverture médiatique (cliquez ici)


Outsider Art Fair 2015

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Raw Vision dans la presse

art mag
MIOSSEC visite l’exposition RAW VISION pour ARTS MAGAZINE
28/06/14

D’Andy Warhol prêtant sa banane au Velvet Underground à Robert Doisneau photographiant les Rita Mitsouko ou encore Dominique Gonzalez-Foerster scénographiant les concerts de Christophe, nombreux sont les plasticiens qui accordent leurs violons à ceux des musiciens. Ce mariage de la vue et de l’ouïe, cette histoire de sens et de correspondances, Arts Magazine la raconte en visitant chaque mois une exposition avec une figure de la scène musicale.
Sabrina Silamo

Dalton Ghetti BD Alphabet   Mine de crayon BD

DALTON GHETTI, série de mines de crayons sculptées. Collection de l’artiste.  

« Dalton Ghetti est l’un de mes artistes préfères dans cette exposition. II crée ses œuvres a l’œil nu a partir de pointes de crayons usagés. II n’en vend aucune sauf sous forme de cartes postales, comme Basquiat au début de sa carrière. (…) »

*

time10 expositions à voir absolument

RAW VISION
note 5/5

image

On pourrait parler pendant des heures des quatre-vingts artistes réunis à la Halle Saint-Pierre par la revue Raw Vision. Créé à Londres en 1989 par le peintre John Maizels, ce trimestriel est devenu, en vingt-cinq ans, la référence des courants alternatifs de l’art, participant à la médiatisation et à la reconnaissance d’une autre approche de la création – cet art brut, ou populaire ou outsider. Mais devant une telle profusion, on ne soulignerait que quelques noms, on en omettrait beaucoup trop, peinant à trouver des lignes directrices entre les portraits urbains gangstade Roy Ferdinand, les hachures d’une beauté perverse de Malcolm McKesson, l’art dense et minutieux de Johann Garber, les machines poétiques de Viljo Gustafsson, les installations ludiques de Tom Duncan ou les fusils faits de bric et de broc d’André Robillard.

(lire la critique)

*

« L’art des fous… » à la Halle-Saint Pierrelogo

Enregistré depuis la Halle Saint-Pierre… ils sont quatre visiteurs devant la toile à vous raconter ce qu’ils voient, ce qu’ils ressentent, et ce que ce chef-d’œuvre de la peinture leur inspire.

*

Brut de visionnage

[…] marquées au sceau de leur extravagante puissance de transgression normative, les œuvres d’art brut interpellent la folie autant que la société qui en établit les critères distinctifs[…]
[…] Nourri d’imaginaires singuliers et fantasques il déplace les lignes, fait vaciller les cadres et les mandarinats établis, interroge ce qui peut être dit artistique et au nom de quoi, de quelle légitimité il sera juge tel. […]
Comme le dit très justement Martine Lusardy, directrice de la Halle Saint Pierre, « l’art brut est un paradigme entre fiction et réalité à partir duquel on peut penser la création artistique dans sa richesse et sa complexité à la fois mentale sensible et affective »

Mouvement, Quentin Molinier, 17/03/2014

*

anp
Beauté naïve

En célébrant les 25 ans d’existence de la revue Raw Vision- publication de référence en matière d’art brut – le temps d’une exposition aussi détonante que foisonnante, la Halle Saint-Pierre poursuit avec brio son travail de défrichage et de promotion de toutes les créations populaires hors norme. […]
A Nous Paris – 10/16 MARS 14

 

*

france24safe_image.php

Le paris des arts – Le Paris des Arts du chanteur Tété

Chanteur et poète, Tété a fait de la langue française sa plus belle histoire d’amour. Au cours de l’émission « Le Paris des Arts », il nous parle de ses projets, de sa passion des tatouages et nous emmène découvrir une exposition sur l’Art brut à la Halle Saint Pierre à Montmartre.

*
Sans titre-1   libe
[…] L’artiste qui produit de l’art brut n’a aucune idée de la valeur de sa production et peut refuser de se séparer de ses œuvres qui lui sont nécessaires pour vivre, ou au contraire les bazarder. […]
*
Libération 1/2 février 2014. Par Stéphanie Estournet
*
12
Résurrection Study, 2O1O, de Donald Pass; TUI Death Do Us Apart, 1993, de Raymond Materson; Correction, 1975, de Malcolm McKesson.
*
*
Les créations crues, brutes, sauvages
PAR GILBERT LASCAULTÀ la Halle Saint-Pierre, plus de quatre cents oeuvres de quatre-vingt-un créateurs
rayonnent : des visions hallucinées, des utopies, les images des prédicateurs surexcités,
les jeux de la géométrie affolée et des symétries, les fétiches des rites personnels, le
bricolage de matériaux mêlés, les scènes de la violence et du désir.
*
*
*
Rfrance_televisions1aw Vision sur France Télévisions, Culturebox
Art brut : 80 artistes à la Halle Saint-Pierre pour les
25 ans de Raw Vision

La Halle Saint-Pierre à Paris fête les 25 ans de la revue internationale d’art « outsider » Raw Vision en exposant 80 artistes autodidactes du monde entier, de l’Inde aux Etats-Unis en passant par le Congo. Des artistes aux vies et aux modes d’expressions singuliers, qui ont en commun une urgence à créer, loin des conventions académiques (jusqu’au 22 août 2014). […]

burnside-uneRichard Burnside, peinture sur contreplaqué © collection particulière

*
arton127Réforme
Une foi hors normes,

Dossier : La folie et le sacré
par Martine Lecoq (12/12/13)
*
D.Pass3Donald Pass, « Collector of souls », 1987.
Encre et aquarelle, 45 x 65 cm. Sir John Rothstein, director of Tate Gallery 1938-64
Henry Boxer Gallery
*
*
D85F42B0-046F-5DC7-2574-69484890F798Le Monde Weekend
La Outsider Art Fair, par Philippe Dagen (26/10/13)
*
*
*
*
logo-telerama_sortirTélérama Sortir
L’ ART BRUT A LA FOLIE! (23/10 – 29/10/2013)
*
*
*

logoFrance Info (ré) écouter (1er oct 2013)
Garouste et Martine Lusardy : Qu’est-ce que l’art brut?

 

*

*

Le Monde des religions

Norbert Kox, le biker de l’Apocalypse

Les toiles de Norbert Kox témoignent d’une expérience spirituelle qui l’a mené des gangs de motards au retrait d’une vie d’ermite, dans une forêt du Wisconsin. Rencontre avec un artiste atypique, dont l’œuvre dérangeante est exposée à la Halle Saint Pierre à Paris jusqu’au 22 août 2014, dans le cadre de l’exposition “Raw Vision, 25 ans d’art brut”. […]

Norbert Kox, « O Death, Where is Thy Sting? »,1988-89. Huile et acrylique sur toile
245 x 122 cm. Collection Robert A. Roth

*

logo-telerama_sortirTélérama Sortir (02 / 08 OCT 13)
  Raw Vision
[…]  I’exposition brosse un panorama international, dense et éclectique de ces expressions alternatives, en plongeant le visiteur dans le bain bouillonnant de ces œuvres incandescentes. Un festival intense ! On retrouve les chefs d’œuvre des classiques Aloise, Darger, Lesage, Nek Chand. On se réjouit surtout de découvrir une cohorte d’artistes Donald Pass, Vonn Stropp, JJ Cramer. Dans un monde calibré au delà du supportable, ce défilé tonitruant d’artistes brillants et brinquebalants offre le spectacle merveilleux d’un cirque humain qui marche debout, malgré tout.
**

*

imagesL’Oeil (21/10/2013)

5 Clefs pour comprendre l’Art Brut

*

*

*

**

1713118-le-logo-du-journal-du-dimanche-diapo-1Le Journal du Dimanche (21 oct/2013)
Près de 400 œuvres à l’appui, la Halle Saint-Pierre dégaine sa nouvelle exposition choc, « Raw Vision ».
[…] autant de perceptions, de fantasmes, de chocs, d’univers et de destins insolites à découvrir sans attendre.

 

Dalton Ghetti, série de mines de crayons sculptées. Collection de l’artiste

*

COUV-22_CMJN-1Art Press 2 (aout/oct 2013)

LES MONDES DE L’ ART BRUT

[…] Martine Lusardy prévient que l’ambition de l’exposition n’est pas de réaliser une rétrospective d’art outsider. Ce qui l’intéresse, c’est nous confronter au « miracle de la création » « John Maizels est lui même artiste, précise-t-elle Le regard qu’il porte sur les œuvres qu’il choisit de montrer est celui d’un artiste. C’est sa sensibilité qui s’exprime avant tout » […]

Willem Van Genk, Brooklyn Bridge – 1960, 98 x 168cm, muséum Dr Guislain Gand

*

logo-time-out-135x132Time Out (oct 2013)

Exposition éblouissante, ‘Raw Vision’ est surtout une profonde réflexion sur notre regard.[…]

Joe Coleman, ‘Portrait of Professor Mombooze’, détail, 1986 / © Collection particulière

*

rv7_0Raw Vision (sept. 2013)

Halle Saint Pierre in Paris, France, celebrates 25 years of Raw Vision magazine with a year long exhibition, featuring 81 artists and over 400 works of outsider art from around the world.[…]

*

*

*

*

(Nek Chand – Joe Coleman – Alex Grey)

*

HuffingtonPost-Logo-940x350Huffingtonpost (sept 2013)
Outside/Inside : All Around the Brutal Barn
[…] Outsider “masterworks” are more and more sought after by museum curators across Europe and America. Here in Paris their master temple is without question the Halle Saint Pierre, a one-time market on the left foot of Montmartre that has since 1995 become a museum dedicated to what Jean Dubuffet called called “Art Brut. ” This fall’s show also marks the 25th anniversary of the British magazine Raw Vision.
Roughly half of what’s one the walls is American : American evangelicals, black and white. American acid heads. American dissectionists (literally in one case). And a corral of psychically unbounded visionaries from Africa, Europe and Japan.[…]

o-ALEX-GREY-570

ALEX Grey, Kissing, 1983, huile sur toile, 112 x 168 cm

*

Logo-pariscope1-90d65818428f213a76f0f7d5652e4798-gray-170x170Pariscope (04/10 sept 13)

RAW VISION

Après la foisonnante exposition « Hey! modem art & pop culture » les cimaises de la Halle Saint Pierre accueillent un ensemble d’œuvres issues des mouvements artistiques alternatifs à l’échelle internationale et rendent hommage à la revue anglo-saxonne « Raw vision » dédiée a toutes les formes marginales de la création. Au menu, beaucoup d’art brut évidemment, d’art populaire et de pop culture revitalisante, d’imagination débridée, pour un festin d’inventivité tous azimuts. Psychédélisme, érotisme et sensations fortes garanties.

3


Raw Vision

Willem Van Genk – Parnasky culture (détail)- 1972. Collection de l’Art Brut de Lausanne

RAW VISION
25 ans d’Art Brut

du 18/09/2013 au 22/08/2014

Halle Saint Pierre

La Halle Saint Pierre présente une exposition célébrant le 25e anniversaire de la revue anglo-saxonne Raw Vision fondée en 1989 par John Maizels. Véritable trait d’union entre l’art brut européen et américain, cette revue de référence s’est rapidement ouverte à l’art outsider international. Avec plus de 80 artistes et plus de 400 œuvres, l’exposition Raw Vision est l’occasion de retrouver les grands classiques qui ont marqué l’histoire de l’art populaire contemporain, et également de découvrir des figures majeures exposées pour la première fois en Europe (Tom Duncan, Dalton Ghetti, Alex Grey…).

Des artistes d’Europe, d’Amérique, d’Afrique, d’Inde ou du Japon sont réunis dans cette exposition pour illustrer les formes d’expression profondément enracinées dans l’imaginaire collectif et qui se manifestent à travers des créations héroïques ; une expression qui prend des formes très variées, parfois intimes et secrètes dans ses manifestations, ou extensives, publiques et épiques.
Tous ces artistes ont été découverts ou soutenus par Raw Vision, qu’ils soient les têtes de file de la pop culture (Joe Coleman…), des représentants incontournables de l’art brut (Henry Darger, Aloïse Corbaz, Adolf Wölfli, Johann Hauser, August Walla…), de l’art visionnaire sous ses formes mystiques ou cosmiques (Norbert Kox, William Thomas Thompson, Donald Pass…), du Black Folk Art américain (Sam Doyle, Roy Ferdinand, Herbert Singleton, Bill Traylor, Mose Tolliver…) ou bâtisseurs de l’imaginaire comme l’artiste indien Nek Chand, créateur du Rock Garden, l’un des environnements les plus célèbres au monde.

Commissariat de l’exposition : Martine Lusardy,  directrice de la Halle  Saint Pierre et John Maizels, fondateur de la revue Raw Vision

LES ARTISTES

Eugene Andolsek – J.J. Beegan – Charles Benefiel – Mark Beyer – Nick Blinko – Ilija Bosilj – François Burland – Richard Burnside – Nek Chand – Joe Coleman – Aloise Corbaz – JJ Cromer – John Danczyszak – Henry Darger – Ras Dizzy – José Dos Santos – Sam Doyle – Tom Duncan – Roy Ferdinand – Howard Finster – Dalton Ghetti – Madge Gill – Ted Gordon – Alex Grey – Viljo Gustafsson – Bessie Harvey – Johann Hauser – Chris Hipkiss – Josef Hofer – Mr Imagination – Danielle Jacqui – Peter Kapeller – Andrew Kennedy – Johann Korec – Norbert Kox – Renaldo Kuhler – Pradeep Kumar – Pushpa Kumari – Paul Laffoley – Pavel Leonov – Augustin Lesage – Alexander Lobanov – Albert Louden – Mami Wata – Ray Materson – Malcolm McKesson – RA Miller – François Monchâtre – Edmund Monsiel – Sister Gertrude Morgan – Raymond Morris – Howard Neal – Michel Nedjar – Donald Pass – Philadelphia Wireman – CJ Pyle – Martin Ramirez – André Robillard – Ody Saban – Imppu Salminen – Cheri Samba – Shinichi Sawada – F. Schröder-Sonnenstern – Herbert Singleton – Ionel Talpazan – W.Thomas Thompson – Miroslav Tichy – Mose Tolliver – Oswald Tschirtner – Bill Traylor – Willem Van Genk – Pascal Verbena – E.Von Bruenchenhein – Vonn Stropp – August Walla – George Widener – Ben Wilson – Scottie Wilson – Adolf Wölfli

[nggallery id=20]


LA PRESSE EN PARLE
(ici)

CATALOGUE :
Raw Vision, 368 pages, 40 euros, bilingue français/anglais, éditions Halle Saint Pierre.

HORS LES MURS :
Samedi 26 et dimanche 27 avril 2014
Univers imaginaires de gens ordinaires
Festival du film sur l’art brut, l’art populaire contemporain, les expressions hors-normes, les environnements.

Programmation : Association Hors-Champ
Présentation : Pierre-Jean Wurtz & Denis Lavaud

Dans le cadre de l’exposition Raw Vision, 25 ans d’art brut et du Festival de l’Imaginaire
à la Maison des Cultures du Monde, 101 Boulevard Raspail, 75006 Paris