Jean Seban

P R O J E C T I O N

Ganga 2020, Requiem pour un père
deuxième volet de la trilogie sur le temps et le hasard 

Scénario inspiré par Charles Péguy et Auguste de Villiers de L’Isle-Adam
(1 h 33 min, 2018)

en présence du réalisateur

Dimanche 28 janvier à 15 heures – entrée libre
Réservation conseillée au 01 42 58 72 89

Halle Saint Pierre – à l’auditorium

Olga Caldas et Pascal Hecker, un dialogue avec Jean Seban.

 Visionner un extrait du film sur le site de Jean Seban (cliquer ici)

Ganga 2020. Requiem pour un père

     L’art lutte perpétuellement pour s’affranchir de l’intelligence pure, pour devenir affaire de pure perception, pour se libérer de ses liens à l’égard de son sujet, de son argument primitif. Les réussites de la poésie et de la peinture sont celles où les éléments constitutifs de la composition sont si bien fondus que le canevas anecdotique ne frappe plus l’intellect seul, ni la forme l’œil ou l’oreille seulement ; forme et fond au contraire, dans leur union parfaite, offrent un objet unique à « la raison imaginative », cette faculté complexe à laquelle toute pensée, tout sentiment se présente originairement jumelé avec l’analogue sensible qui est comme son symbole.
     C’est l’art de la musique qui réalise le plus totalement cet idéal, cette identification parfaite du fond et de la forme. Dans ses moments accomplis, la fin n’y est pas distincte des moyens, la forme du fond , le sujet de son expression ; ils sont inséparables, ils se saturent complètement l’un l’autre ; c’est vers la musique par conséquent, vers sa condition de perfection que tous les arts, est-on en droit de conjecturer, tendent et aspirent constamment. En elle dès lors, plus que dans la poésie comme on se l’imagine souvent, doit être trouvé l’idéal exact, le critère de l’achèvement artistique.

                                                             Walter Pater, « Que tout art soit musique », 1877

                                                                                              

CARO/JEUNET

MONSTRES ET COMPAGNIE
LE JOURNAL DU DIMANCHE-22 AVRIL 18


RTL

Jean-Pierre Jeunet fait sa Première Heure

 A l’occasion de l’exposition Caro-Jeunet à la Halle Saint-Pierre à Montmartre, Jean-Pierre Jeunet vient raconter sa Première Heure de la semaine.

cliquez ici pour écouter


FRANCE INTER

Antoine de Caunes et Charline Roux reçoivent Jean-Pierre Jeunet et Marc Caro.

Jean-Pierre Jeunet et Marc Caro sont dans les studios de Popopop afin de présenter une exposition fortement pop, cabinet de curiosité cinématographique et fantastique sobrement intitulé  “Caro/Jeunet”.

+ d’infos 



FRANCE 2 – Journal de 20 heures (cliquer ici)

Jeudi 23/11/17

Il est l’auteur de films devenus cultes. De « Delicatessen » à « Amélie Poulain » en passant par « La Cité des enfants perdus », Jean-Pierre Jeunet a su imposer son univers. Un univers étrange et poétique qui a séduit Hollywood. Retour sur la carrière de ce touche-à-tout de génie auquel la Halle Saint Pierre à Paris consacre une exposition qu’il partage avec son complice de toujours Marc Caro.

 


Halle Saint Pierre : Martine Lusardy ou l’évidence de l’expo Caro/Jeunet

– BSC NEWS
Par Nicolas Vidal

Du 7 septembre 2017 au 31 juillet 2018, la Halle Saint Pierre accueille l’exposition Caro/Jeunet.  Située au cœur du quartier de Montmartre à Paris, la Halle Saint Pierre met à l’honneur l’art brut et l’art singulier. L’exposition Caro/Jeunet résonne « comme une évidence » selon Martine Lusardy, directrice de la Halle Saint Pierre qui nous présente ce nouvel évènement dans le BSC NEWS.
Lire la suite 


Jean-Pierre Jeunet : le cinéma qu’il aime et… celui qu’il aime moins (cliquez ici)

Invité d’Isabelle Morizet, le réalisateur français a livré sa vision du cinéma, de ses coups de foudre à ses rejets profonds.

INTERVIEWIl a connu un succès planétaire avec Le fabuleux destin d’Amélie Poulain. Le cinéaste français Jean-Pierre Jeunet était l’invité de l’émission Il n’y a pas qu’une vie dans la vie alors qu’une exposition lui est consacrée à la Halle Saint-Pierre à paris.

Europe 1


FRANCE 3

Un Soir à Paris à la Halle Saint Pierre pour l’expo cinéma Marc Caro – Jean-Pierre Jeunet 

(cliquez ici pour visionner la vidéo)

Alien ou encore le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain, les mondes imaginaires sont à l’honneur à la Halle Saint-Pierre, dans le 18ème arrondissement,avec une exposition inédite sur le cinéma de Marc Caro et Jean-Pierre Jeunet. Jean-Laurent Serra nous emmène Un Soir à Paris


Sortir à Paris : Exposition Caro/Jeunet à la Halle Saint-Pierre

Sortir à Paris : Exposition Caro/Jeunet à la Halle Saint-Pierre

Alors que l’on attend impatiemment le prochain film de Jean-Pierre Jeunet, la Halle Saint-Pierre nous fait le plaisir de proposer une très belle exposition qui ravira tous les amoureux de l’univers de ce réalisateur.


Visite guidée : Jeunet et Caro, bricoleurs d’imaginaires
(cliquez ici pour visionner la vidéo)


Séquence nostalgie pour Caro et Jeuent (cliquez ici) 

 

FACEBOOK

814 698 personnes personnes atteintes !


Au pays d’Amélie POULAIN
A la halle Saint-Pierre, Jeunet et Caro, les réalisateurs de « Delicatessen »
ou « Alien 4 » vous embarquent dans l’univers de leurs films.

France Culture
La Grande table (1ère partie) par Olivia Gesbert
Le cabinet de curiosités de Caro et  Jeunet (cliquez ici)

A travers des objets qu’ils ont amassés au fil des années, Jean-Pierre Jeunet et Marc Caro nous ouvrent les portes d’une collection éclectique d’où s’échappe leur imaginaire si foisonnant. Ils s’installent à la Grande Table aujourd’hui, et nous racontent leurs aventures collectionneuses…

LA CITÉ DES ENFANTS PERDUS Crédits : STUDIOCANAL / FRANCE 3 CINEMA / ARCHIVES DU 7EME ART / PHOTO12AFP

EXPOSITION
Caro/Jeunet

Depuis le 7 septembre (et jusqu’au 31 juillet 2018), la Halle Saint Pierre, dédiée à l’art « brut et singulier », nous convie dans l’univers de Marc Caro et Jean-Pierre Jeunet. Le cinéma – à travers extraits de films, objets, costumes et autres documents -y dialogue avec les dessins et peintures de Caro et des œuvres d’art réalisées ou collectionnées par Jeunet.

COTE CINEMA PLUS


Caro et Jeunet s’exposent enfin à Paris

Depuis 1986, la Halle Saint-Pierre est le centre culturel parisien de l’art brut et de l’art singulier : «  un musée d’art populaire non prétentieux  » dit Jean-Pierre Jeunet .

Ça tombe bien car à partir du 8 septembre, la Halle propose l’exposition sans prétention mais magnifique : Caro / Jeunet.

Tout le monde se souvient de Délicatessen (1991) et de La Cité des Enfants Perdus (1995) coréalisés par les deux artistes, mais qui connaît l’étendue du monde imaginaire et fantastique qui les anime ?

lire la suite 

 


Marc Caro et Jean-Pierre Jeunet, les frères Méliès

Musée consacré aux arts singuliers, la Halle Saint-Pierre, à Paris, expose les dessins, objets et créations plastiques ayant étoffé l’univers unique de Jean-Pierre Jeunet et Marc Caro. C’est à cette occasion que Joséphine Bindé a rencontré, pour Télérama, le tandem afin de revenir avec lui sur son parcours et ses inspirations.

 lire la suite 

 Télérama ‘ Vodkaster


Caro / Jeunet à la Halle Saint-Pierre : un monde déjanté

Un duo de cinéastes choc qui a bercé la génération 90 avec des films devenus cultes, dont l’univers onirique et fantasmagorique unique leur a valu des succès grandioses. On pense à Delicatessen, à La Cité des Enfants Perdus bien sûr, mais aussi à Alien et au Fabuleux Destin d’Amélie Poulain. La Halle Saint Pierre a eu la fabuleuse idée de dédier une exposition à deux monuments du cinéma français, Caro & Jeunet.

(lire la suite ici)

  • Exponaute


Etudes de costumes par Jean Paul Gaultier, illustrateur : Fabien Esnard-Lascombe © Coll. Jean Pierre Jeunet



La Halle Saint-Pierre accueille deux figures emblématiques du 7 septembre 2017 au 31 juillet 2018 : les cinéastes Jean-Pierre Jeunet et Marc Caro dialoguent ici dans un joyeux bordel d’objets divers, de références cinématographiques, de monstres et de manèges.

Marc Caro était dessinateur de bande-dessinées (qu’il a publiées dans Métal hurlantFluide glacial ou encore Charlie Mensuel) quand il a rencontré, en 1974, Jean-Pierre Jeunet, au festival du film d’animation d’Annecy. Dans cette atmosphère faite d’inventions et de mondes enfantins, leur entente fût immédiate.

Suivra une belle histoire d’amour et de création : ensemble, ils réalisent Le Bunker de la dernière rafale en 1981, Delicatessen en 1991 puis La Cité des enfants perdus en 1995. Ils partagent un même amour pour les décors sophistiqués et les objets bizarres, accumulent les références à des univers fantastiques, mélancoliques et un peu flippants. 

La Halle Saint-Pierre les fait donc dialoguer dans une grande exposition un peu folledingue, à l’image de nos deux amis, qui associe des extraits de films, des objets, des costumes, des dessins et peintures de Marc Caro et des œuvres de ou collectionnées par Jean-Pierre Jeunet.

En savoir plus

sortiraparis.com



La Halle saint Pierre présente L’exposition CARO/JEUNET .
L’exposition CARO/JEUNET
est une invitation dans le monde singulier des réalisateurs Jean-Pierre JEUNET et Marc CARO.

La Halle Saint Pierre accueille Jean-Pierre Jeunet et Marc Caro pour une première grande exposition en France. Une rencontre qui s’est imposée comme une évidence, entre les deux figures du cinéma et une institution unique en son genre.

En savoir plus sur :

http://www.paperblog.fr/8464016/exposition-carojeunet-a-la-halle-saint-pierre/

 

Expo Jeunet et Caro à la rentrée !
Les deux maîtres partageront entre autres l’univers de Delicatessen, et le folklore de leur art filmique si singulier dès le 7 septembre. A la Halle Saint Pierre.


CARO / JEUNET – L’exposition à ne pas louper !

Septembre 2017. Exposition Caro / Jeunet

Présentation de l’exposition à la Halle Saint Pierre

Cette idée originale d’exposition laisse trainer un intense suspense. Que décideront de montrer deux tels artistes capables d’intervenir dans tant de registres différents ?

La directrice de la Halle Saint Pierre, Martine Lusardy, sème malgré tout quelques petits cailloux blancs. Son lieu a déjà accueilli des univers « approchants » et complices, tel le regretté H.R. Giger, créateur de quelques créatures dont le personnage principal des films Alien, lors d’une rétrospective en 2005.

Le formidable électromécanomaniaque Gilbert Peyre aussi a eu son exposition, d’ailleurs, avec son esthétique foraine, tant musicale, que mécanique et de surprises.

Mondes étranges, objets d’étonnement et d’interrogation… « dans ce monde onirique et fantastique où les limites de l’impossible sont toujours repoussées, le rêve enfantin côtoie le conte noir, l’absurde et le cocasse le réalisme poétique ».

Une vraie curiosité pour l’événement Caro/Jeunet s’installe…

lire plus :
evous.fr (cliquez ici)


CARO ET JEUNET

LE FABULEUX UNIVERS

Le duo s’expose à la Halle Saint-Pierre, sur la butte Montmartre, à Paris. Un délicieux dédale d’objets fétiches, extraits de films, costumes. Suivez le guide.
Lire la suite cliquez ici : STUDIO CINE LIVE-AOUT 17


Caro et Jeunet, deux univers, deux imaginaires.

Depuis 1986, la Halle Saint Pierre est le centre culturel parisien de l’art brut et de l’art singulier. Grâce à l’exposition Art brut et compagnie en 1995, une première en France, la Halle Saint Pierre installe sa réputation de musée expérimental et précurseur. Elle n’a cessé depuis de présenter au public des collections d’avant-gardes, un regard profond et réflexif sur l’art populaire contemporain. Cette fois, c’est le duo Caro/Jeunet qui est mis à l’honneur.

Lire la suite :

https://www.actualitte.com/article/culture-arts-lettres/caro-et-jeunet-deux-univers-deux-imaginaires/83842

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer