Matrijaršija

Carte blanche à Matrijaršija
 à l’occasion de  l’exposition « Turbulences dans les Balkans »

 NOVO DOBA
du 7 septembre au 7 octobre 2017

Halle Saint Pierre – à la Galerie
ouvert tous les jours/entrée libre

La Halle Saint Pierre a invité le centre culturel Matrijaršija à organiser trois expositions à raison d’une par mois. La première exposition est consacrée au collectif NOVO DOBA.

Matrijaršija est un centre culturel autonome créé en 2014 par plusieurs collectifs dans le quartier belgradois de Zemun en Serbie. L’étrange (non)structure de Matrijaršija englobe le festival Novo Doba, le réseau de distribution Fijuk, et les collectifs artistiques informels Mubareć, Dedice et Bitlsti.

C’est au sein de cet organisme singulier que s’est créé un espace consacré à l’art brut, non institutionnel ou non-aligné, à des auteurs ne se considérant pas eux-mêmes comme des artistes, et qui se trouvent, de par leur discours ou de fait, en dehors de toutes les options proposées par le monde des arts, en dehors de tous les possibles.

Dans la première exposition Matrijaršija met à l’honneur la production sérigraphique issue de ses fourneaux qui réunit les auteurs, invités et hôtes, du festival Novo Doba, qui a lieu depuis 8 ans à Belgrade, Pančevo et/où Zemun.

Novo Doba est un organisme autogéré, indispensable et transformateur né à Belgrade, Zemun et Pančevo issu de la nouvelle vague de bande dessinée post-yougoslave. C’est un point de rencontre pour illustrateurs, nomades, poètes, imprimeurs, chômeurs, génies auto-proclamés, étudiants en art, rêveurs, éditeurs, artisans, vagabonds, provocateurs, intellectuels, en d’autres termes : indépendants, non-alignés…

C’est en réalité plus qu’un festival. Novo Doba est la partie visible d’une immense communauté qui se matérialise sous diverses formes en diverses et infinies combinaisons : comme le réseau bien plus large et indéfini de production artistique Fijuk et autour de toutes les activités de Matrijaršija, notamment autour du programme de résidences d’artistes qui cours sur toute l’année.

Novo Doba réunit de nombreux auteurs, comme Igor Hofbauer, Bernharda Xilko, Aleksandar Denić, Dunja Janković, Anna Ehrlemark, Studiostrip

Les affiches présentées seront disponibles à la librairie de la Halle Saint-Pierre durant le temps de l’exposition.

– Johanna Marcadé-Mot

Plus d’infos : fijuknetwork.tumblr.com

La librairie FMR

Les Éternels FMR
5 décembre 2016 – 2 janvier 2017
Halle Saint Pierre – Galerie (entrée libre)

HORAIRES
du lundi au vendredi de 11 h à 19 h, le samedi de 11 h à 19 h, le dimanche de 12 h à 18 h
Fermeture à 16 h le 24 et le 31 décembre. Fermeture complète le 25 décembre et le 1er janvier.

La librairie FMR se tient deux fois par an, au printemps et en hiver, à la Halle Saint Pierre.
Outre la production de plus de soixante éditeurs peu présents en librairie,elle propose également des e
xpositions et des événements.

hsp

Les éternels FMR proposent, le temps des fêtes, du 5 décembre au 2 janvier, un échantillon de la production de 65 éditeurs alternatifs, pas ou peu visibles en librairie. Des livres rares et précieux, tous conçus dans une démarche artisanale et se singularisant par leurs texte et par leur forme.

Les éternels FMR seront accompagnés d’une exposition reprenant le travail graphique présent dans certains ouvrages. Pour cette édition, c’est la graveuse Sarah d’Haeyer et la plasticienne Bérengère Vallet qui seront mises en valeur.

Éditeurs invités

Al Manar – Alain Beaulet – Anacaona – Anacharsis – Anamosa – Antidata – Asphalte –
La Barque – Belleville éditions – Black Herald Press- Carobella – Carnets du dessert de Lune – La Cerise – Chemin de fer – La Clef d’Argent – CMDE – Les Contrebandiers – La Dernière goutte – Dread éditions – Dystopia/Scylla – L’Échappée – Entremonde – Fanlac – Fondeurs de briques – Le Grand Os – Les Grands Champs – H’artpon – Ici même – Impeccables – Jean-Michel Place – Kanjil – Kilowatt – Librairie Elisabeth Brunet – L’or des fous – Lunatiques – Manucius – Marguerite Waknine – Murmure – Nada – Obriart – Passager Clandestin – Passages piétons – Portrait – Prairial – La Renarde Rouge – Les Rêveurs – Rougerie – Rue de l’Echiquier – Rue des Cascades – Rue des promenades – Séquences – Signes et balises – Sonneur – Le Temps des Cerises – Toro éditions – Un Thé chez les fous – Vedrana – Ver à soie – Ville brûle – Visage Vert – Xérographes –
Yvette et Paulette.

Événements

Vendredi 16 décembre 16h00
– Carte blanche aux éditions L’Or des Fous:

– Présentation de la maison d’édition

– Projection du film L’Autre Côté, d’Isabelle Bourgueil.
Dans une petite ville des Cévennes, les plaques de la « rue de l’Industrie » ont disparu, ce qui n’empêche pas les courriers d’arriver à cette adresse. D’un côté de la rue, le chantier d’un nouveau « Musée d’Arts et traditions populaires », restauration d’une ancienne filature de soie, où les ouvriers parlent des changements des conditions de travail. De l’autre, une cité HLM dégradée, où les résidents forment un peuple pauvre et disparate. Un mur les sépare.

– Lecture du poème Sentinelle par Dominique Dou.

Isabelle Bourgueil dirige une maison d’édition en sciences humaines et sociales et littérature, L’or des fous éditeur. Elle se prend au jeu du cinéma quand elle anime des ateliers cinéma pour de jeunes adolescents avec des amis réalisateur et monteur. Un collectif réalise deux courts dans un cadre associatif, le premier en 2014 Le Bonheur au lit et à la ligne (8 minutes) et le deuxième en 2015 By the way somos todos cousins (27 minutes). De novembre 2015 à février 2016, elle suit les cours du Master 2 pro réalisation film documentaire de création à Lasalle (30), partenariat entre la commune de Lasalle, l’université Paul Valéry Montpellier 3 et Ateliers Varan Paris. L’autre côté est le film de fin d’études.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer