Délicates sorcières

lecture / spectacle
Délicates sorcières
de François Dominique
Éditions Champ Vallon, 2017

Extraits lus par l’auteur
accompagné par les danseuses Nisrine et Marijo

Samedi 21 octobre 2017 à 15 heures- entrée libre
Halle Saint Pierre – à l’auditorium
Réservation conseillée au 01 42 58 72 89

Le Livre

Douze portraits de femme disent l’énigme réelle et sensible des figures féminines, la sorcellerie intime par laquelle ces figures ne cessent d’être absentes et présentes simultanément. D’Amina la petite fille malicieuse disparue trop tôt, à Kavira qui déroule sa mélopée envoûtante dans le métro parisien, en passant par la poétesse irakienne Nazik ou la belle Cécile aimée sur le carré Magique de Cruas, toutes ces figures féminines relevant à la fois du mythe, du rêve et du souvenir communiquent mystérieusement entre elles pour dessiner en creux une figure absente, peut-être la pièce manquante du puzzle …

Paru le 19 janvier 2017
12 x 19 cm, 160 pages
16 €
Disponible à la librairie de la Halle Saint Pierre
Plus d’infos cliquez ici

Notice biographique


FRANÇOIS DOMINIQUE

est né à Paris en 1943. Poète, traducteur de l’allemand (Meckel, Häfner, Rilke), il est l’auteur de plusieurs essais ainsi que de romans et de récits publiés chez POL, au Mercure de France et plus récemment chez Verdier pour Solène (Mention spéciale du jury, Prix Wepler-Fondation La Poste 2011, Prix Littéraire Charles Brisset 2012) et La Chambre d’Iselle (2015).

*

Marijo et Nisrine


Photo : Heko Köster (Hekography)

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

L’herbe qui tremble

RENCONTRE
Lectures, discussions, signatures

avec les poètes Christophe Mahy pour son recueil Le vieil automne
et Gilles Mentré pour son recueil Le bruit de la langue
Éditions L’herbe qui tremble

Ils seront entourés des peintres Anne Slacik et Christian Gardair
qui ont accompagné leurs poèmes.

Samedi 23 septembre 2017 à 15 heures, entrée libre

Halle Saint Pierre – à l’auditorium

 

Christophe Mahy : La difficulté d’être n’est pas la préoccupation de Christophe Mahy. Cela ne l’empêche pas d’explorer l’intimité de la solitude et de la vie intérieure.

Gilles Mentré : Le bruit de la langue est son premier recueil de poésie.
Gilles Mentré raconte des histoires et parallèlement s’interroge sur le lyrisme du langage.

Un temps de la rencontre laissera la parole aux peintres, qui nous diront leur relation avec la poésie, et si la peinture est elle aussi poésie.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer