Publications jungiennes

Les Editions Le Martin Pêcheur
domaine jungien

Sans titre-3

vous invitent à la présentation & signature de leurs dernières publications

Samedi 27 juin 2015 à 15 heures

Halle Saint Pierre – auditorium (entrée libre)
Réservation conseillée : 01 42 58 7 89

*

Sans titre-1Cyrille Bonamy, Bernadette Vandenbroucke :
Le Jeu de sable, une pratique psychanalytique

Le Jeu de Sable est une psychothérapie qui s’adresse tant aux enfants qu’aux adultes. Dans un bac à sable l’analysant va « jouer » à l’aide de nombreuses figurines mises à sa disposition. Ce jeu est destiné à favoriser l’émergence d’images inconscientes et à soutenir la confrontation. Comme dans tout processus analytique sa finalité est de favoriser et de soutenir un travail d’élaboration symbolique. Cette voie originale de confrontation à l’inconscient donne aux séances une dynamique et une coloration très particulières. Néanmoins l’assise sensorielle, l’importance du corps au sein d’une thérapie analytique ne sont pas sans soulever de nombreuses questions à un psychanalyste.
Ce livre tente de les aborder en les situant non seulement dans le champ sémantique jungien mais en s’appuyant sur d’autres théories psychanalytiques.

Cyrille Bonamy est pédiatre, il a exercé pendant une vingtaine d’années en maternité, dans un service hospitalier d’enfants polyhandicapés et en libéral. Ancien psychanalyste didacticien de la Société Française de Psychologie Analytique, il a publié de nombreux articles dans les Cahiers jungiens de psychanalyse. Il présentera la technique du jeu de sable et l’ouvrage.


Sans titre-2Elie G. Humbert : La Dimension d’aimer
Six conférences1983-­1985
« L’homme est capable de perdre, il est capable de deuil, il est capable de sacrifice, c’est-­à-­dire qu’en lui, dans son psychisme, la perte peut se transformer en énergie, la perte peut se transformer en existence, le deuil peut se transformer en goût de vivre.».
À travers son expérience de psychanalyste et en s’appuyant sur l’image en tant que voie possible de connaissance, Élie G. Humbert montre la nécessité d’une sortie des illusions liées à la relation primordiale.
C’est par la différenciation et la confrontation (au sens où l’entendait Jung) que passe le chemin de la connaissance de soi-­‐même. La dimension d’aimer, la réalité de l’amour, impliquent une conjugaison paradoxale de la perte et du lien. Pour devenir « entier » et accéder à « l’entre-­deux » de la relation, l’être a à se bâtir sur une épreuve de lui-­même.

Ysé Masquelier, historienne des religions et ancienne présidente de la Fédération française de Yoga, est à l’origine de “La Dimension d’aimer” d’Elie Humbert. C’est elle qui dans les, années 1980 lui avait demandé de faire une série de conférences pour la Fédération de yoga. Elle rappellera les conditions d’élaboration de ce livre.

Aimé Agnel, ancien président de la, Société, Française de Psychologie Analytique et auteur de nombreux ouvrages, complètera son intervention par quelques  remarques sur la conception des rêves d’Elie Humbert.
(Réédition par les Cahiers Jungiens de Psychanalyse avec le soutien des éditions
Le Martin pêcheur
)

 

Conférences de l’Association pour la recherche sur le surréalisme (APRES)

Conférences organisées par Françoise Py, maitre de conférence université Paris 8
de janvier 2015 à juin 2015 le deuxième samedi du mois de 15h à 18h

Samedi 13 juin 2015

L’après-midi du samedi 13 juin comprendra deux volets
d’une heure chacun.

1/ Dans une première partie, Jean-Loup Philippe, auteur, acteur et metteur en scène, interprétera pour nous quelques unes de ses dernières créations.

sans-titre

2/ Dans une seconde partie, la chanteuse Aruna nous fera voyager en chansons.

Aruna portrait avec guitare avril 2015 IMG_2983

Un verre de l’amitié, offert à la fin du spectacle, permettra de prolonger les échanges avec le public.

*

 

Notices biographiques

Jean-Loup Philippe né le 24 mars 1934.
Ami intime de Supervielle, de Jean Tardieu et de Henri Michaux, Jean-Loup Philippe a mis en scène, avec leur collaboration, plusieurs de leurs textes. De 1956 à 1960, il a joué “Thé et sympathie” avec Ingrid Bergman, occupant avec elle les premiers rôles. Il a joué dans de nombreuses pièces de théâtre ainsi que dans une vingtaine de films. Il a créé au début des années soixante, avec Jean-Clarence Lambert, Le Domaine Poétique pour promouvoir, après les futuristes et Dada, une poésie sonore expérimentale. Ont travaillé avec lui au sein du Domaine Poétique Gherasim Luca, Bernard Heidsieck et Robert Filliou.

en savoir plus

 _

Aruna est une chanteuse hors normes à la voix grave et chaude, tout à fait exceptionnelle. Partie de son Béarn natal à l’âge de 16 ans, elle a voyagé et chanté avec les gitans qui l’ont adoptée. Elle parcourt le monde, et tout particulièrement l’Inde ou l’Amérique Latine, et chante pour les publics les plus défavorisés. Elle revient du Mexique où elle a réalisé une mission humanitaire de six mois, chantant dans les prisons, les hôpitaux, les quartiers déshérités. Son répertoire comprend ses propres chansons mais aussi les plus belles chansons françaises, espagnoles, sud-américaines. Dans la veine d’une Mercedes Sosa, elle donne vie à des chants oubliés. Elle s’accompagne à la guitare, instrument qu’elle joue de manière instinctive, avec des accents gypsy. (On peut entendre deux de ses chansons sur YouTube à Free Live Sessions, puis Aruna).

 

Lire la suite

Séminaire mensuel “art et thérapie”

La revue Art et Thérapie
L’institut National d’Expression, de Création, d’Art et Thérapie / INECAT
présentent

Séminaire mensuel à la Halle Saint-Pierre
Sous la direction de Jean-Pierre Klein
Psychiatre honoraire des Hôpitaux, pionnier de l’art-thérapie en France et en Espagne

Le corps peut-il être métaphorique de lui-même ?

Après cinq années consacrées à l’énigme de la création et à l’avènement de la métaphore et son expérimentation, nous abordons cette année la question de la réappropriation du corps propre grâce à son abord métaphorique.
Le corps de l’art, le corps dans l’art, le corps-art, l’art corporel, peuvent-ils nous faire percevoir ce qu’est le corps métaphorique ?
Les notions de corporéité, de théâtralité, d’écriture charnelle, de l’exploration de son intime sonore, du corps initiatique peuvent-elles nous éclairer sur les corps qui doublent notre corps et qui, par là-même, le révèlent ?


*

Dernière séance de l’année, toute la journée du samedi 20 juin 2015
de 11h à 18h30

Conception Bernard Chouvier, Professeur de psychopathologie, Lyon 2,
et Jean-Pierre Klein, directeur de l’INECAT

Conférences et performances

11 h10 Introduction

11 h30 Makis Yalenios, psychologue clinicien : L’installation comme proposition en psychiatrie

12 h  Agnès Chavanon, conteuse : Le corps de la mort, performance ;
Bernard Chouvier, Ce qui est au fond du conte

13 h Fin de la matinée

14 h Reprise des travaux :
Silke Shauder, Professeur de Psychologie clinique, Amiens :
Les Bodmods, dépassement de la condition humaine ? Le devenir tigre de Dennis Avner

14h30 Claire Margat, philosophe et critique d’art : L’il y a de l’irreprésentable du cadavre

15 h Nicole Estrabeau, artiste de la danse et Bénédicte Pavelak, artiste de la voix :
Une façon particulière d’être là, le corps, performance

15 h30 Michel Guérin, philosophe, Membre honoraire de l’Institut Universitaire de France : Le geste de prendre soin

17 h Discussions avec la salle et conclusions Bernard Chouvier, Jean-Pierre Klein

Signatures par les intervenants de leurs livres et de la revue Art et Thérapie

 *

Entrée : 10 € par demi-journée – 20 € pour la journée
Réservations recommandées
Tel : 01 42 58 72 89
communication@hallesaintpierre.org

5 € pour les élèves INECAT par demi-journée 10 € pour la journée
(sur présentation de leur carte d’adhérent de l’année)

*

Thème du séminaire 2016 : 3ème samedi de janvier à juin, 14H30-16H30 

La chair, le corps, l’intime, l’intimité

Institut national d’expression, de création, d’art et thérapie,   27 rue Boyer, 75020 Paris
www.inecat.org

*

Interview de Jean-Pierre Klein, fév 2015

Interview de Jean-Pierre Klein à la Halle Saint Pierre saison 2013


Jean Pierre Klein
Pionnier de l’art-thérapie en France et en Espagne, Jean-Pierre Klein est l’auteur de nombreux livres, soutenus notamment par Paul Ricoeur ou Jean Duvignaud, dont le
« Que Sais-je ? » sur L’art-thérapie.
Psychiatre honoraire des Hôpitaux, docteur habilité à diriger des recherches en psychologie, auteur dramatique, il dirige l’INECAT, première école à délivrer des
titres professionnels de « médiateur artistique » et d’« art-thérapeute » reconnus par l’État.

Ouvrages récents

couvertureVient de paraitre :
Initiation à l’art-thérapie
Découvrez-vous artiste de votre vie.
Ed Marabout (2014)
4ème de couverture
Lire un extrait

Scènes d’une cure ordinaire, roman, Paris, Éditions HD, 2013

Penser l’art-thérapie, Paris, PUF. 2012 (postface de H. Maldiney)

 

 *

PROGRAMME 2015

17/01/2014 Philippe Cornet, Professeur de médecine générale, Faculté de Médecine
P & M Curie. Paris VI, Le médecin et le corps obèse ? Entre utopie et stigmatisation. Les fondements imaginaires de l’idéal du corps.  

21/02 Chantal Lheureux-Davidse, psychanalyste, créativité des stéréotypies des personnes autistes, recherche de vitalité corporelle et psychique

21/03 Gilles Boudinet, Professeur des Universités en sciences de l’éducation, Lyon 2, La naissance corporelle de la musique.

18/04 : Baldine Saint Girons, Professeur émérite d’esthétique, Paris Ouest
La Défense Nanterre, L’instant nuital et la méthode du sublime Du sublime au risque de l’obscurité ou comment le sublime travaille avec le terrible.

16/05 Nicole Estrabeau, chorégraphe, danseuse, directrice adjointe de l’INECAT, Corporéités ?

20/06 Conférences et performances toute la journée : en cours de programmation : Michel Guérin, philosophe : le geste de prendre soin ; Bernard Chouvier ; Claire Margat, philosophe et critique d’art : L’il y a de l’irreprésentable ; Silke Schauder professeur de Psychologie clinique et Psychopathologie : Le cas extrême des Bodmods, dépassement de la condition humaine ?

*

INECAT
Art et Thérapie/Institut National d’Expression, de Création, d’Art et Thérapie
(Revue, et établissement d’enseignement supérieur délivrant des titres professionnels de médiateur artistique et d’art-thérapeute reconnus par l’Etat)

INECAT/Art et Thérapie, 27, rue Boyer, 75020 Paris

Vladimir

RENCONTRE / SIGNATURE
Ce cri qui nous décrit…
de Vladimir
Sous la direction de Luis MARCEL

Samedi 30 mai 2015 à 15 heures

9782842658533FS
Editions La Découvrance – Collection : L’Art en marche – mars 2015

Halle Saint Pierre – auditorium (entrée libre)
Réservation conseillée : 01 42 58 72 89

*

Pascal Saint-Vanne dit Vladimir est un écorché vif. Artiste autodidacte, il peint sans discontinuer depuis son plus jeune âge avec passion, d’instinct, sans souci de plaire. Une centaine de ses tableaux, sur une période d’une dizaine d’années, sont reproduits dans cet ouvrage et sont rythmés par ses écrits singuliers et désemparés qui ne laisseront aucun lecteur indifférent.
Un cri de souffrance, de morbidité, de sensibilité grinçante… soit vous vous détournez, soit vous êtes captivé.
Ce livre est préfacé par Luis Marcel, directeur et initiateur de cette collection. Fondateur de la galerie des 4 coins et de l’Association l’Art en Marche, il dirige le musée de Lapalisse (Allier) créé en 1997, un espace unique en Europe qui fait figure de référence pour tous les connaisseurs et amateurs d’Art brut et de Neuve invention.

*

Notice biographique

63013754

Vladimir est originaire de la Meuse, de Verdun, et y vit. Il n’a jamais eu d’autre passion que la peinture. Il peint d’instinct, le plus naturellement du monde, sans calcul. Des collectioneurs, des marchands d’art et des amateurs achètent ses tableaux.
Ses oeuvres sont exposées en galerie et dans les musées d’Art brut européens.