Hommage à Rouben Melik

logo_pdp
Performance
dans le cadre du Printemps des Poètes

*

photo-3

Hommage à Rouben Melik,
poète français d’origine arménienne,
Poète en pays partagé
dernier recueil de poèmes écrits entre 1989 et 1994 parût en 2000

Dimanche 15 mars à 15 heures (entrée libre)
Halle Saint Pierre – auditorium
Réservations conseillées : 01 42 58 72 89
*

Récits de vie dits par Séda Melik
Poèmes et textes par : Marianne Auricoste, Claude Barbos, Séda, Nathalie Melik

29626Mise en musique par Sévane Stépanian-Melik et le groupe Lavach’ (nom du pain traditionnel arménien)
Musiciens du Groupe :
Sévane Stépanian : accordéon, chant
,
Yohan Rochetta : violon, chant,
François Roche-Juarez : guitare, trombone, chant
Fred Birau Maliszewski : batterie, chant

*

Notice biographique

Rouben Mélik, né le 14 novembre 1921 à Paris, mort en 2007, est un poète français d’origine arménienne.

Poète et critique d’origine arménienne, Rouben Melik a été l’élève de Gaston Bachelard à la Sorbonne avant de faire son entrée en littérature sous les auspices de la Résistance. Un an après la publication en 1941 de Variations de triptyques aux Cahiers de France, il adhère, sous l’impulsion de Jacques Decour, au Parti communiste où il se lie avec Paul Eluard, côtoie le groupe Manouchian et prend part à la libération de Paris. Après la guerre, il fait partie des fondateurs de la Jeunesse arménienne de France. Lauréat en 1948 du prix Apollinaire pour Passeurs d’horizons publié par le Journal des poètes, Rouben Melik se consacre à la poésie et obtient un emploi à la Caisse nationale des Lettres. Il publie, aux éditions Seghers, A l’opéra de notre joie (1950), Lynch (1954), Le Chant réuni (volume I, 1955 ; volume II, 1967 qui recevra le prix Artaud et celui de l’Académie française). Durant de longues années, il tient une chronique littéraire à France Culture et devient de 1971 à 1981 directeur littéraire des Éditeurs Français Réunis (futures Éditions Messidor). Il y dirige plus particulièrement la collection ‘La petite Sirène’ consacrée à la poésie et, grand ‘passeur’ de la littérature arménienne en France, y publie en 1973 : La Poésie arménienne. Anthologie des origines à nos jours. Rouben Melik cesse d’écrire en 1997, à la mort de son épouse, Ella Kurdian. Un dernier recueil de poèmes écrits entre 1989 et 1994 paraît en 2000 : En pays partagé.

*

Soirée proposée par l’association La Gradiva
lagradiva-librairie@wanadoo.fr
06 85 66 31 02