Autour de Grand Trouble

EVENEMENTS AUTOUR DE L’EXPOSITION


Samedi 13 mai 2017 à 15 heures – entrée libre
Conférence Troubles météorites par Matthieu GOUNELLE, chercheur

Visionner la conférence de Matthieu Gounelle

Est-ce parce qu’ils font partie des rares mots dont le genre en français n’est pas encore tout à fait établi ? Les météorites sont des objets mystérieux et paradoxaux. Elles incitent à la rêverie, racontent notre passé le plus lointain et, dans le même temps, sont perçues comme une menace. Je remonterai le fil de l’histoire qui nous unit aux pierres tombées du ciel, évoquerai les catastrophes qu’elles peuvent causer et la mélancolie qu’elles suscitent.

Matthieu Gounelle est chercheur. Auteur de plus de cent articles scientifiques et de deux monographies sur les météorites, il est commissaire de l’exposition « Météorites » qui ouvrira au Muséum national d’histoire naturelle en octobre 2017.

*

  • Vendredi 26 mai 2017 à 20 heures – entrée libre
    Concert

    Elle est ma nuit, un certain Dahlia noir

    Création musicale et visuelle
    à partir du roman de James Ellroy « Le Dahlia noir »

    En automne 2015, les musiciens de l’ensemble baBel ont demandé à Nicola Raboud de leur proposer un projet qu’ils pourraient réaliser en commun. À l’époque, Nicolas Raboud terminait la lecture du roman de James Ellroy Le Dahlia noir : l’idée lui est venue de proposer aux musiciens de composer une musique originale, à la fois écrite et improvisée, en accord avec l’ambiance particulière de ce roman.

    Le peintre Olivier Saudan, dont l’environnement visuel a plus d’une fois inspiré l’ensemble baBel, a accepté avec enthousiasme de collaborer au projet en réalisant une série de peintures ; celles-ci seront présentées dans des séquences filmées où elles feront écho aux images d’archives de l’assassinat d’Elizabeth Short, fait divers glaçant également connu sous le nom de « l’affaire du Dahlia noir ».

    Avant Lausanne et Paris, une première de la performance se tiendra à Avignon, au Musée Angladon, le samedi 20 mai 2017 à 20h00.

    *

  • Samedi 3 juin à 15 heures – auditorium  (entrée libre)
    Rencontre avec le chamane de Lascaux – Conférence de Pascal

    détail d’un dessin de Pascal, en couverture de « Territoire des mousses et des lichens », monographie aux Cahiers dessinés.


    L’unique figuration humaine de la grotte de Lascaux est un homme-oiseau, un chamane. Il représente l’initiation aux secrets du monde et la transmission de la connaissance. Il sait ce que veulent dire les animaux et les signes peints et gravés sur les parois. Porte-mémoire et porte-parole des artistes, il est notre guide, notre informateur, une clé tendue vers qui désire pénétrer l’imagerie préhistorique. Lors de cette rencontre, il nous ouvrira aux prouesses de son esprit, de son tracé.

    Pascal, de son vrai nom Pascal Blondeaux, est né en 1956. il publie quelque temps ses dessins dans L’Autre Journal, L’Idiot international et L’Imbécile de Paris ainsi qu’une « Chronique préhistorique » dans la revue Le Cahier dessiné. Il s’isole dans la forêt de Fontainebleau pour se consacrer à la recherche préhistorique. Il a publié deux ouvrages aux Cahiers dessinés : Des fois je vois les choses comme ça et Territoire des mousses et des lichens — ce dernier ayant trait au dessin préhistorique.

     « Territoire des mousses et des lichens », monographie aux Cahiers dessinés.

*

  • Samedi 1er juillet à 15 heures – entrée libre
    Rencontre autour de l’œuvre de Carole Roussopoulos

    Photographie de Carole Roussopoulos

     


    Rencontre autour de l’œuvre de Carole Roussopoulos présentée par Nicole Fernandez Ferrer, directrice du Centre Simone de Beauvoir, avec projection de quelques films de Carole Roussopoulos.

*

  • Dimanche 2 juillet à 15 heures – entrée libre
    Eric’s tape 
    Un film de Callisto Mc Nulty et Anne Destival

Depuis 30 ans, Éric possède une cassette Audio Arts avec laquelle il entretient un rapport particulier. Il sait seulement qu’il s’agit d’une conversation entre Andy Warhol et quelques autres personnes dont il ignore l’identité. En effet, Éric ne comprend pas l’anglais et la cassette est presque inaudible.
Il demande à Callisto d’en traduire le contenu. Le déchiffrage de la cassette nécessite un travail d’enquête qui requiert la présence d’une acolyte-camérawoman, Anne.

Biographies
Anne Destival est diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure d’Arts de Paris Cergy. Elle réalise des films, vidéos, pièces sonores et textes. Elle monte également des reportages et documentaires.Callisto Mc Nulty est diplômée de la Central Saint Martins en « Cultural and Curatorial Studies » et de Goldsmiths en « Gender Studies ». Elle vit à Paris où elle poursuit ses recherches : des projets de traduction, d’édition, et de réalisation.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer