la Beauté

[ RENCONTRES EN SURRÉALISME ]

La beauté à l’œuvre

Dans le cadre du Printemps des Poètes 2019 consacré à la Beauté,
nous proposons une rencontre double :
un concert sur les auteures compositrices du XIXe siècle et un
dialogue philosophique et psychanalytique

autour de la beauté, de l’amour et de la poésie.

 Présentation par Françoise Py 

Dimanche 17 mars 2019 de 14h30 à 17h30 – entrée libre
Réservation conseillée : 01 42 58 72 89
*

SPECTACLE

La beauté à l’œuvre 1 : Dames de Chœur et de Piques (14h30-16h)

Dames de Chœur et de Piques est un spectacle dans lequel sept chanteuses dont deux musiciennes (piano et violon) font revivre les chansonnières méconnues du XIXe siècle, également auteures compositrices.
Marceline Desbordes Valmore, Elisa Fleury, Loïsa Puget, Céleste Mogador, Louise Michel, Augusta Holmès, Marie Krysinska et Marie Noël  sont incarnées tour à tour par Chantal Grimm, qui a conçu le spectacle, Marie-Laure Gasnier, Fabienne Moachon, Isabeau, Jacqueline Larose, Rosely Graff et Catherine Merle.

Présentation par Annie Richard (Femmes Monde).

DIALOGUE POÉTIQUE

La beauté à l’oeuvre 2 : Poésie et psychanalyse (16h15-17h30)

Denis Clavel, poète, (Infinition de l’heure, Chamonix, Esope, 2018) dialoguera avec Daniel Sibony, écrivain, philosophe et psychanalyste (Un cœur nouveau, Odile Jacob, 2019).
Ce “cadeau du temps” qu’est le présent, avec son imprévu et son irréversibilité, sera le point de départ d’une réflexion sur leur parcours croisé. Ils parleront de la beauté, de l’amour et de la poésie et des temporalités nouvelles que leur alliance crée.
Projection des aquarelles de Denis Clavel.
Lectures par Jean-Loup Philippe.

Daniel Sibony confie : “Quand la beauté prend la forme d’un poème où chaque mot veut capter le nouvel amour qui veut une autre temporalité, le poème se creuse comme un objet porteur de temps, du temps dont il est la recherche et la trouvaille. Alors la beauté – qui revient, toujours fidèle – peut se voir dépassée par le sublime ou par l’urgence de l’appel encore inouï, ainsi lancé par le poème qui prend le relais. Et c’est lui qui nous protège de ses ailes ; ce vol de lettres, cette volée de l’être incandescent nous donnent autre chose et la beauté en plus”.

CLOTURE : Verre de l’amitié.