TEZUKA Osamu

[Rencontre]

Patrick Honnoré
 « Le chamanisme dans le manga et la culture pop japonaise :
de Tezuka Osamu à Narita Tohru »
à l’occasion de la parution du manga
« LES LEÇONS PARTICULIÈRES d’OSAMUTEZUKA »
Editions Phlippe Picquier, 2018

Dimanche 25 novembre 2018 à 15 heures
Halle Saint Pierre – à l’auditorium

LE LIVRE

Tout public, ce livre n’a l’ambition que de donner quelques clés de technique manga pour tous ceux qui ont envie de dessiner pour leur plaisir, pour s’amuser, juste pour passer le temps.

Ce livre a été écrit en 1977. Il se veut, nous dit Tezuka, comme le livre du passage à l’acte pour les centaines, les milliers de gens qui n’ont plus tenu un crayon pour dessiner quelque chose depuis qu’ils ont quitté l’école et que leurs doigts démangent. Dessiner pour dire quelque chose, pour donner son avis et le partager.

Un texte essentiel pour comprendre le manga et l’artiste qui l’a popularisé.

Osamu Tezuka

Surnommé le « Dieu du manga » au Japon, Osamu Tezuka est un mangaka mais également un scénariste, producteur et animateur japonais immensément reconnu.
Il est l’auteur d’un nombre colossal d’œuvres, dont Astro Boy, Le Roi Léo, Princesse Saphir ou encore Black Jack. Son style graphique expressif, au trait clair, va révolutionner l’art nippon et ouvrir la voie vers le manga moderne.
Il est considéré aujourd’hui comme le pionnier des standards de l’animation japonaise actuelle.

 

Patrick Honnoré

Traducteur de littérature japonaise moderne et contemporaine, y compris bande dessinée.
Né en 1961. Vit actuellement à Paris. A vécu une quinzaine d’années au Japon, en particulier toutes les années 90 qui ont été charnières pour de nombreux aspects de la culture japonaise et la perception de ladite culture dans le monde.
Il a appris le japonais à l’université de Waseda (Tokyo).
Prix Konishi de la traduction de littérature japonaise en 2011 pour La Tour de Tokyo, de Lily Franky (Ed. Philippe Picquier)
Grand Prix japonais de la Traduction 2016 pour la co-traduction en japonais avec Ryoko Sekiguchi de Solibo Magnifique, de Patrick Chamoiseau (aux éditions Kawadé Shôbô Shinsha).
Traducteur avec Yukari Maeda de Nonnonbâ, de Shigeru Mizuki, aux éd. Cornélius, Prix du Meilleur album au festival d’Angoulême 2007.