La Revue K

La Revue K
présente deux nouveaux livres parus dans la collection L’Instant

crôa-crôa
Poèmes de Radek Fridrich traduits du tchèque par Xavier Galmiche
avec quatorze aquarelles de Martin Kolář
&

in sole nostrum
rencontre entre le poète Philippe Agard et le peintre Jean-Pierre Plundr

Mise en voix Marion Bonassies, Anne-Marie Stikel-Martinez,
Benoît Martinez, Markéta Zatloukalová et Radek Fridrich


Dimanche 29 octobre à 15 heures – entrée libre
Halle Saint Pierre – à l’auditorium
Réservation conseillée au 01 42 58 72 89

in sole nostrum
est une rencontre entre le poète Philippe Agard qui a publié ses derniers textes aux Éditions Champ Vallon et Jean-Pierre Plundr, peintre, dont l’œuvre a été mise en mots par Bernard Noël, Michel Butor, Yves Peyré, J. Roudaut …
Ce livre restitue l’accord de l’écriture et des images et crée un espace de lumière, de couleurs et de légerté.

crôa-crôa
Poèmes de Radek Fridrich traduits du tchèque par Xavier Galmiche
avec quatorze aquarelles de Martin Kolář
Au paysage des Sudètes (un ensemble de régions frontalières majoritairement peuplées jadis d’Allemands de Bohême, expulsés après la Seconde Guerre mondiale), Radek Fridrich rend un culte obscur. Il prête sa bouche à son gémissement, comme dans les contes de fées un être surgit pour délivrer des génies prisonniers d’un mauvais sort. L’interférence lexicale étrangère, cultivée jusqu’à la manie dans les titres même des recueils (Erzherz, Molchloch, crôa-crôa), a la puissance archaïque de formules magiques. Service rendu au-delà de la mort et de la disparition, la poésie de Fridrich réactive la voix oubliée d’autrui, assure les âmes en peine qu’elles ne sont pas oubliées. Parole rituelle, elle rompt l’ensorcellement et ramène la paix.
X.G.

Radek Fridrich (1er décembre 1968) poète et plasticien, vit à Děčín et y enseigne.
Sa poésie est habitée par la Bohême du Nord et les paysages des Sudètes.

Martin Kolář (12 juin 1969) à Ústí nad Labem où il réside et enseigne à l’université. Peintre à ses heures, il est l’auteur de nombreux ouvrages du domaine d’esthétique et de philosophie de l’art.

LA REVUE K

Fondée à Paris, en mars 1981, sous l’égide du poète et plasticien Jiri Kolar — figure emblématique de la dissidence artistique tchèque qui entamait alors un exil de près de vingt ans dans la capitale française —, l’association Revue K s’est appliquée, dans son périodique trimestriel, à faire connaître surtout des représentants de la diaspora tchèque et slovaque de l’après-1968. Les cinquante-trois numéros parus à ce jour réunissent ainsi des échantillons de l’œuvre de plus d’une centaine de peintres et de sculpteurs dispersés aux quatre coins du monde. Au-delà d’une simple recension, le propos est d’observer et d’étudier dans la durée l’évolution des sensibilités de ces artistes intégrés aux milieux et aux cultures les plus divers. Depuis 1989, l’association a élargi son horizon éditorial avec des collections de poésie et des livres d’art : portfolios, estampes, catalogues d’exposition, monographies et albums photographiques. Elle organise également des expositions et d’autres événements.

Enregistrer

Enregistrer